Paris Fashion Week : la Parisienne sous toutes les coutures pour le dernier week-end

  • La maison Loewe mise sur une collection intemporelle, tout en élégance, pour la saison printemps-été 2019. Paris, le 28 septembre 2018.
    La maison Loewe mise sur une collection intemporelle, tout en élégance, pour la saison printemps-été 2019. Paris, le 28 septembre 2018. Bertrand GUAY / AFP / Bertrand GUAY / AFP
  • Balmain rend hommage à la Parisienne moderne, avec des classiques déconstruits comme les tailleurs, des épaules marquées, des jeux de transparence, des robes mini, et des matières futuristes. Paris, le 28 septembre 2018.
    Balmain rend hommage à la Parisienne moderne, avec des classiques déconstruits comme les tailleurs, des épaules marquées, des jeux de transparence, des robes mini, et des matières futuristes. Paris, le 28 septembre 2018. FRANCOIS GUILLOT / AFP / FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Issey Miyake joue la carte de l'élégance décontractée tout en conservant l'ADN de la maison. Les silhouettes sont en mouvement, et certaines pièces semblent pouvoir être modulées à l'infini. Paris, le 28 septembre 2018.
    Issey Miyake joue la carte de l'élégance décontractée tout en conservant l'ADN de la maison. Les silhouettes sont en mouvement, et certaines pièces semblent pouvoir être modulées à l'infini. Paris, le 28 septembre 2018. Bertrand GUAY / AFP / Bertrand GUAY / AFP
  • Chez Yohji Yamamoto, le corps de la femme est sublimé avec des pièces qui semblent avoir été faites à même la peau. Le label a opté pour une palette très sombre, avec quelques touches plus colorées. Paris, le 28 septembre 2018.
    Chez Yohji Yamamoto, le corps de la femme est sublimé avec des pièces qui semblent avoir été faites à même la peau. Le label a opté pour une palette très sombre, avec quelques touches plus colorées. Paris, le 28 septembre 2018. Bertrand GUAY / AFP / Bertrand GUAY / AFP
  • Hedi Slimane a dévoilé la nouvelle silhouette Celine, travaillant autour de la jeunesse parisienne, entre silhouettes androgynes et robes ultra-sensuelles. Paris, le 28 septembre 2018.
    Hedi Slimane a dévoilé la nouvelle silhouette Celine, travaillant autour de la jeunesse parisienne, entre silhouettes androgynes et robes ultra-sensuelles. Paris, le 28 septembre 2018. Anne-Christine POUJOULAT / AFP / Anne-Christine POUJOULAT / AFP
  • Le denim délavé et le patchwork sont rois chez Junya Watanabe, qui joue la carte de l'asymétrie et de la superposition, proposant des silhouettes teintées de romantisme. Paris, le 29 septembre 2018.
    Le denim délavé et le patchwork sont rois chez Junya Watanabe, qui joue la carte de l'asymétrie et de la superposition, proposant des silhouettes teintées de romantisme. Paris, le 29 septembre 2018. Alain JOCARD / AFP / Alain JOCARD / AFP
  • Le romantisme était également à l'honneur chez Elie Saab, qui a toutefois proposé des silhouettes plus modernes que d'habitude, avec un florilège de motifs floraux et même des imprimés léopard. Paris, le 29 septembre 2018.
    Le romantisme était également à l'honneur chez Elie Saab, qui a toutefois proposé des silhouettes plus modernes que d'habitude, avec un florilège de motifs floraux et même des imprimés léopard. Paris, le 29 septembre 2018. Bertrand GUAY / AFP / Bertrand GUAY / AFP
  • Comme des Garçons a usé des volumes, accentuant souvent volontairement certaines parties du corps des mannequins, et a travaillé une palette essentiellement faite de couleurs sombres. Paris, le 29 septembre 2018.
    Comme des Garçons a usé des volumes, accentuant souvent volontairement certaines parties du corps des mannequins, et a travaillé une palette essentiellement faite de couleurs sombres. Paris, le 29 septembre 2018. FRANCOIS GUILLOT / AFP / FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • La maison Hermès s'est démarquée ce week-end avec une collection tout en finesse et en élégance, bien évidemment dominée par le cuir, plus souple que jamais. Paris, le 29 septembre 2018.
    La maison Hermès s'est démarquée ce week-end avec une collection tout en finesse et en élégance, bien évidemment dominée par le cuir, plus souple que jamais. Paris, le 29 septembre 2018. Bertrand GUAY / AFP / Bertrand GUAY / AFP
  • L'ambiance est estivale et décontractée chez Sonia Rykiel, qui propose un vestiaire fait de maille et de résille, avec ses iconiques rayures, à la Parisienne. Paris, le 29 septembre 2018.
    L'ambiance est estivale et décontractée chez Sonia Rykiel, qui propose un vestiaire fait de maille et de résille, avec ses iconiques rayures, à la Parisienne. Paris, le 29 septembre 2018. Anne-Christine POUJOULAT / AFP / Anne-Christine POUJOULAT / AFP
  • La maison Poiret nous emmène en voyage dans le désert avec cette collection dominée par la couleur, avec des robes fluides et amples, presque vaporeuses. Paris, le 30 septembre 2018.
    La maison Poiret nous emmène en voyage dans le désert avec cette collection dominée par la couleur, avec des robes fluides et amples, presque vaporeuses. Paris, le 30 septembre 2018. Anne-Christine POUJOULAT / AFP / Anne-Christine POUJOULAT / AFP
  • Les nouvelles créatures fantastiques de Thom Brown sortent tout droit de l'océan pour dévoiler une collection mêlant les genres, les matières, les imprimés et les couleurs. Paris, le 30 septembre 2018.
    Les nouvelles créatures fantastiques de Thom Brown sortent tout droit de l'océan pour dévoiler une collection mêlant les genres, les matières, les imprimés et les couleurs. Paris, le 30 septembre 2018. Bertrand GUAY / AFP / Bertrand GUAY / AFP
  • John Galliano joue sur les contrastes proposant des silhouettes à la fois sages et rebelles, avec beaucoup de blanc, et des robes vintages ultra chic, portées avec des boots d'inspiration militaire. Paris, le 30 septembre 2018.
    John Galliano joue sur les contrastes proposant des silhouettes à la fois sages et rebelles, avec beaucoup de blanc, et des robes vintages ultra chic, portées avec des boots d'inspiration militaire. Paris, le 30 septembre 2018. Bertrand GUAY / AFP / Bertrand GUAY / AFP
  • Si Givenchy propose essentiellement une garde-robe intemporelle avec de nombreuses silhouettes androgynes, elle présente également des robes plus festives inspirées du disco. Paris, le 30 septembre 2018.
    Si Givenchy propose essentiellement une garde-robe intemporelle avec de nombreuses silhouettes androgynes, elle présente également des robes plus festives inspirées du disco. Paris, le 30 septembre 2018. Alain JOCARD / AFP / Alain JOCARD / AFP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

(Relaxnews) - L'ultime week-end de la Fashion Week de Paris a vu défiler les collections de Balmain, Loewe, Celine, Elie Saab, Hermès, Sonia Rykiel, Poiret, ou encore Givenchy. Des grandes maisons qui ont jonglé entre classiques revisités et modernisés, poésie, romantisme, glamour et sensualité. La maison Celine s'est tout particulièrement démarquée, avec la première collection d'Hedi Slimane qui a choisi de mettre à l'honneur la jeunesse parisienne.


Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir