Culture

Millau : la "Cantatrice chaude" sur les planches brûlantes du théâtre

  • Isa Fleur donne les trois coups de la saison 2018-2019.
    Isa Fleur donne les trois coups de la saison 2018-2019.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
La chanteuse lyrique Isa Fleur présente ce vendredi 5 octobre à la Maison du peuple, son ode au plaisir.

Tout en élégance et en suggestion. Sa voix lyrique, qu’elle a baladée d’opérette en comédie musicale, Isa Fleur peut se permettre de tout dire, sans jamais tomber dans la vulgarité. Demain, sur la scène de la Maison du peuple, l’artiste livrera peut-être la dernière représentation de sa Cantatrice chaude, avec laquelle elle tourne depuis plus de trois ans.

De la douceur du premier rendez-vous amoureux à la chanson paillarde, Isa Fleur fait le grand saut dans son spectacle. Le premier qu’elle a écrit pour elle. "Dans les différents théâtres parisiens où j’ai joué, je finissais souvent les soirées avec des chansons paillardes, se souvient l’intéressée. Mes amis me disaient : “tu chantes, tu joues du piano, tu devrais te lancer”." De là, la chanteuse a compilé les chansons d’amour qu’elle aimait et ses propres textes, pour donner vie à la Cantatrice chaude. "Le message que j’ai envie de faire passer, c’est : amusez-vous de tout, riez de tout", complète l’artiste qui n’entend pas "choquer" son public.

Et d’expliquer : "On m’a parfois demandé d’enlever des chansons de mon spectacle, notamment La grosse bite à Dudule, l’une des deux chansons paillardes, sûrement la plus évocatrice. Je l’accepte sans problème. Mais jamais je n’ai eu de mauvais retours." Nostalgique d’un temps où l’on savait rire de tout, Isa Fleur revendique "l’esprit français et son humour".

"Un cauchemar"

"Aujourd’hui, on ne pourrait pas faire les blagues de Rabbi Jacob sans être taxé de racisme ou d’antisémitisme, ou reprendre des sketches de Coluche sans avoir SOS Racisme sur le dos, c’est un cauchemar", confie-t-elle encore. Volontiers féministe, et quinquagénaire affirmée, Isa Fleur danse sur un "beau répertoire", glisse sa patte sur de "magnifiques chansons", non sans un trait d’humour. "Je chante les femmes, et en profite pour vanner les princesses de Disney, sourit-elle. L’histoire ne dit jamais à quoi elles ressemblent après trois grossesses.

Et puis, comment peuvent-elles être heureuses avec beaucoup d’enfants ?" Arrivée "au bout" avec La Cantatrice chaude, l’artiste planche déjà sur de nouveaux textes. Dont l’un sur les violences faites aux femmes, cet autre "sujet brûlant". Elle a aussi postulé pour être pianiste au conservatoire de Toulon, où elle vient d’emménager. Histoire de retourner à ses "premières amours".

 

Dès 15 ans, durée : 1 h 30. Tarifs de 7,50 € à 19,50 €. Billetterie en ligne sur le site du théâtre (ou Ticketmaster) ou à la Maison du peuple du mardi au vendredi de 10 heures à midi et de 14 heures à 18 h 30.

Lola Cros / Midi Libre Millau
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

385 €

APPARTEMENT F1BIS - Situé au troisième étage d'une résidence avec vue sur l[...]

460 €

Proche du centre-ville, T2 avec balcon et parking privé. - Dans résidence p[...]

187000 €

Envie de calme, et d'une vue panoramique ? Venez découvrir cet appartement [...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir