La piscine de la discorde

  • La piscine municipale était au cœur des débats.
    La piscine municipale était au cœur des débats.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Après une trêve estivale record de près de quatre mois, le conseil municipal s’est réuni jeudi soir.

Les questions diverses concernant les compteurs "Linky" et les dysfonctionnements de la piscine avec la mise à pied du maître nageur ont animé vivement les débats.

En début de séance, le maire a demandé une minute de silence à la mémoire de Pascal Filoé.

Concernant la piscine, Christine Vernerey demande d’aborder le bilan de l’été. Le maire désire reporter ce sujet à un prochain conseil mais, face à l’insistance de l’opposition, le débat s’engage.

Rappel des faits : le 26 juillet dernier le maître nageur, Michel Chatenet, rappelle à l’ordre un jeune utilisateur de la piscine enfreignant le règlement. La réponse de ce dernier se traduit alors par des propos injurieux et par un véritable outrage envers le maître nageur qui reconduit immédiatement l’adolescent vers la sortie. S’ensuit une plainte par les parents du jeune auprès du maire puis à la gendarmerie. Le maire d’Espalion suspend le maître nageur de ses fonctions le 30 juillet.

Christine Vernerey rappelle au maire que la collectivité doit protéger ses employés contre toute atteinte volontaire à l’intégrité de la personne. Chose qui, selon elle, n’a pas été faite. Mais c’est de son adjoint aux sports, Roland Girbal, que le maire va essuyer les plus vives critiques.

L’adjoint lui reproche de ne pas avoir assuré ses obligations d’employeur, de ne pas avoir protégé le maître nageur et de n’avoir jamais été consulté. "Je tiens à assurer M. Chatenet de tout mon soutien" déclare l’élu qui estime que la sanction du maire est disproportionnée. Roland Girbal regrette que le public, les enfants et les écoles n’aient pas pleinement profité de la piscine.

Mais selon le maire, cette mise à pied n’était pas une sanction. Eric Picard a insisté sur le fait qu’il n’avait jamais présumé de la culpabilité du maître najeur, qu’il n’était pas question de le poursuivre juridiquement, et qu’enfin, il avait tout mis en œuvre pour trouver au plus tôt une solution de remplacement.

Compteurs "Linky"

Christine Vernerey demande au maire de prendre des mesures portant sur la réglementation des conditions d’implantation des compteurs de type "Linky".

Elle propose au maire de prendre un arrêté qui permettrait aux usagers de refuser ou accepter l’accès des fournisseurs à leur logement ou propriété mais également de refuser ou accepter que les données collectées par les compteurs soient transmises à des tiers partenaires commerciaux de l’opérateur.

En réponse, le maire refuse de prendre un tel arrêté qui serait, à son avis, illégal.

Décision modificative sur le budget de la ville

Le maire propose un emprunt supplémentaire de 190 000 € pour des travaux de voirie. L’opposition s’oppose à cet emprunt qui va s’ajouter aux 800 000 € déjà empruntés en 2018 et augmenter encore l’endettement de la ville.

Subventions 2018

Une subvention de 500 € est versée à l’association "Sur les pas de Saint-Jacques" pour le projet "Accueillis et accueillants".

Une autre subvention de la même somme est versée à l’association "Riz’home". La somme de 26 100 € est versée au CCAS d’Espalion.

Centre de loisirs, budgétisation d’une subvention de 50 000 €

Le maire propose de budgétiser une subvention de 50 000 € pour la partie "accueil de loisirs sans hébergement" afin de permettre à l’association de poursuivre son activité d’accueil des enfants, activité qui ne sera désormais plus prise en charge par la communauté de communes.

Sortie d’Espalion du syndicat mixte du parc naturel régional de l’Aubrac

Le conseil vote l’annulation de l’appel à cotisation pour 2018 à ce syndicat. Vote faisant suite à la décision de ne pas intégrer le PNR de l’Aubrac. L’opposition vote contre rappelant qu’elle était favorable à l’entrée de la ville dans le parc. Avant les questions diverses le maire adresse ses félicitations au club de handball pour les distinctions venant récompenser le travail d’encadrement et de formation des jeunes.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

57200 €

EXCLUSIVITE !!!Dans résidence récente, appartement en rez-de-jardin compren[...]

65000 €

Dans résidence récente jouissant de très bonnes prestations (piscine, accès[...]

280 €

Agréable studio rénové, situé en centre ville, place du marché, très lumine[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir