Millau au révélateur cadurcien

  • Millau passe au révélateur cadurcien ce dimanche
    Millau passe au révélateur cadurcien ce dimanche
Publié le

Millau attend de pied ferme son déplacement dans le Lot.

Et si le SOM rugby allait chercher un peu de confiance sur la pelouse du leader, Cahors, ce dimanche ? Aussi étonnant que cela puisse paraître, Millau attend de pied ferme ce déplacement pourtant périlleux dans le Lot. "On veut enfin savoir où on en est", affiche-t-on au sein d’un club manifestement perturbé par son début de saison en demi-teinte.

Déjà, à l’issue de la victoire étriquée face à Castelnaudary (19-18) il y a quinze jours, le capitaine Jérémie Raffanel n’avait qu’une échéance en tête : "On attend le match de Cahors pour savoir si on peut être en accord, cette saison, avec les ambitions que l’on affiche. Soit on a une réaction et on repart de l’avant. Soit on prend 50 points et on jouera le maintien."

Sans tomber dans de tels extrêmes, Millau a surtout besoin de se jauger face à une formation jouant le haut de tableau. Cahors sort de trois victoires consécutives et figure logiquement en tête de la poule. Cette équipe ne fait aucun cadeau, comme elle l’avait montré le 15 septembre lors de la réception de LSA. Une formation que les Lotois avaient balayée 33-0.

"Ce dimanche, on passe au révélateur, estime le troisième-ligne millavois et international (lire ci-dessous), Sébastien Abdelkader. On est à la recherche de notre match référence. Les résultats jusqu’ici ne sont pas bons. Il faut regarder les choses en face. Contre Cahors, on va être fixé. On doit montrer qu’on est encore capables de parler de Fédérale 1, ou admettre que l’on ne jouera que le maintien cette saison."

"Sortir un match référence"

Ces deux dernières semaines ont permis au groupe somiste de se poser les bonnes questions. De discuter. Et surtout de travailler des phases qui plombent la conquête depuis trois matches. "On s’est remis en question, poursuit Abdelkader. Il faut aussi laisser du temps au jeu de se mettre en place et aux nouveaux de trouver leurs marques, laisser des leaders émerger. Contre Castelnaudary, on a joué la panse pleine. Il faut se remettre la tête à l’endroit et Cahors est peut-être l’opportunité de le faire. C’est dans ces moments, capables de nous faire trembler, que l’on sait élever notre niveau et sortir un match référence." A défaut, peut-être faudra-t-il se résoudre à disputer une saison de transition avant de viser plus haut. Pas tout à fait ce qu’avait imaginé le président Thierry Pérez en début de saison.

LE GROUPE

Escalais - Bernard, Castan, Vergne, Castellarin - Perraux (o, cap.), Aigouy (m) - Abdelkader, Mezair, Nuku - Frangne, Diaconu - Herail, Ruggiero, Jincharadze. Remplaçants : Raffanel, Damigrinti, Ferrero, Galtier, Chamoulaud, Pisano, Zucco.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?