Justice

Vabres-l'Abbaye : un an de prison pour le vol de lames de rasoir

Publié le / Modifié le S'abonner
Le prévenu, habitant Rodez, a été jugé en comparution immédiate ce lundi 8 octobre.

Ce trentenaire originaire d’Azerbaïdjan n’est, pour ainsi dire, pas inconnu de la justice. Quelques-unes des vingt-deux condamnations qui garnissent son casier judiciaire lui ont été infligées par le tribunal de Rodez. Depuis quatre années, il avait toutefois déserté les prétoires. Mais le revoilà, dans le box des prévenus du palais de justice de Rodez.

Le 27 septembre dernier, dans un supermarché de Vabres-l’Abbaye, il a dérobé des lames de rasoir et des rasoirs. Puis, le 6 octobre, lui qui habite Rodez, s’est de nouveau rendu dans ce magasin du fin fond de l’Aveyron, pour de nouveau y dérober des lames de rasoir. Mais cette fois-ci, il a été repéré par le personnel.

Le gérant du magasin, avec un employé, lui a filé le train quand celui-ci est parti du magasin après avoir également prévenu les gendarmes. C’est devant un garage où il s’était arrêté qu’il a été interpellé. "Et dans sa voiture, c’était la caverne d’Ali Baba" résume le président du tribunal.

Et le prévenu d’expliquer son geste par la nécessité de trouver de l’argent afin de transporter un de ses deux enfants à Toulouse pour se faire opérer. "Je sais que ce n’est pas bien ce que j’ai fait, mais je ne voulais pas braquer quelqu’un non plus. Je n’ai pas de travail, j’ai besoin d’argent et je n’ai pas réfléchi… " 

"Cela fait au moins vingt-deux fois qu’il n’a pas réfléchi", reprend le procureur, pas attendri pour un sou par le propos du prévenu. Il requiert 19 mois de prison ferme assortis d’un mandat de dépôt.

De son côté, l’avocate du prévenu a fait valoir que quatre ans auparavant, pour des faits similaires, son client a écopé de jours-amendes, "qui ont été réglés". Et plaider la relaxe pour les faits de recel, le prévenu niant être le propriétaire de la voiture avec laquelle il a été interpellé, ainsi que de tout ce qu’il y avait à l’intérieur.

Sur ce dernier point, les juges l’ont entendu.

Pour le reste, à savoir les vols de lames de rasoir et de rasoirs, il écope d’un an de prison ferme.

Ph.R.
Voir les commentaires
Réagir