Justice

Ils extorquent un couple avec violence à Centrès : un an de prison

  • Ils extorquent un couple avec violence à Centrès : un an de prison
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Pour quelles raisons deux jeunes, d’à peine 20 ans, ont attaqué un couple, en novembre 2017 à Centrès ? Pour une dette de stupéfiants ? Ou tout simplement parce qu’ils étaient accros au cannabis ? L’audience correctionnelle de mercredi n’a pas vraiment permis d’apporter des réponses. En revanche, les débats se sont portés sur le mode opératoire, particulièrement violent, des deux individus.

Vers 22 heures, le couple victime de l’agression voit débarquer les deux hommes, cagoulés et vêtus de noir, armés de barre de fer et d’un pistolet factice. Dans cette maison, ils pensent trouver des produits stupéfiants. Seulement, les gendarmes ont perquisitionné quelques jours plus tôt. Le couple reconnaît l’un des deux jeunes qu’il a croisé quelques auparavant. Le ton monte. Un coup de barre de fer est porté avant que les individus prennent la fuite. « J’ai fait une grosse connerie », concède l’un des prévenus.

Déjà connus de la justice

« On est juste venu pour prendre l’herbe, puis ils se sont montrés menaçants », clame l’autre. L’avocate de la partie civile déplore que « les prévenus tentent de minimiser les faits. Le préjudice est pourtant conséquent, les faits ont été particulièrement violents ». Le substitut du procureur, Frédéric Coulomb, se désole « du total détachement des prévenus à la barre du tribunal ». Des prévenus déjà défavorablement connus de la justice pour des faits de violence. Et de requérir 18 mois de prison ferme, avec mandat de dépôt.

Me François-Xavier Berger, l’avocat de l’un des prévenus, regrette « des réquisitions sévères. Il serait déraisonnable d’envoyer ce jeune en prison alors qu’il a changé de voie, qu’il a aujourd’hui changé de vie ».

Après avoir délibéré, le tribunal les a condamnés tous deux à un an de prison ferme. Cette peine sera aménageable.

Réagir