Aveyron : nouvel internat pour la chambre de métiers à l'horizon 2020

  • Le nouveau bâtiment sera construit sur l’actuel parking des visiteurs.
    Le nouveau bâtiment sera construit sur l’actuel parking des visiteurs. PIXROD
Publié le , mis à jour

Le plan de financement d’un internat de 60 places pour les apprentis mineurs du CFA a été approuvé ce vendredi 12 octobre en commission permanente par le conseil régional d’Occitanie

On avait fini par croire que le projet ne verrait jamais le jour. Comme quoi tout vient à point nommé à qui sait attendre. Annoncé depuis longue date, le projet d’un internat destiné à accueillir les apprentis mineurs du CFA de la chambre de métiers et de l’artisanat de l’Aveyron est enfin sur les rails.

Le projet de financement de cet équipement a été approuvé ce vendredi 12 octobre, en commission permanente par le conseil régional d’Occitanie, le principal financeur de cette opération qui s’inscrit dans le plan régional de développement de l’apprentissage. Avec pour objectif d’augmenter le nombre d’apprentis et de renforcer les conditions de réussite des apprenants.

Un internat avec deux pôles

Le projet initial (d’environ 2 M€ pour 80 places) avait été présenté par la présidente Christine Sahuet en février 2016. Pour une ouverture espérée à la rentrée 2017-2018. Depuis, les élections à la chambre consulaire d’octobre 2016 sont passées, Christine Sahuet a été réélue pour un deuxième mandat consécutif et il aura fallu patienter deux ans et demi pour boucler le financement de ce projet essentiel pour améliorer l’accueil des jeunes apprentis.

Le nouveau bâtiment de deux étages sera implanté sur l’actuel parking des visiteurs. Il sera composé d’un internat pour apprentis mineurs de 60 lits, avec deux pôles distincts pour les filles et les garçons, trois chambres aménagées pour des jeunes à mobilité réduite, des chambres pour les surveillants et des sanitaires.

Ce bâtiment comprendra également un foyer, un local bagagerie ainsi qu’une salle pour le personnel administratif et les enseignants. L’ensemble représente un investissement de 2,6 M€, subventionné à hauteur de 1,56 M€ (60 %) par la Région, avec des participations de 310 000 € (12 %) du conseil départemental et 200 000 € de Rodez Agglomération (8 %), la chambre de métiers et de l’artisanat finançant les 20 % restants, soit 530 000 €.

Volonté politique

Emmanuelle Gazel, vice-présidente de la Région, en charge de la formation et de l’emploi, souligne la "politique volontariste de l’assemblée régionale, dans un contexte où la compétence générale de l’apprentissage nous est reprise." "Beaucoup de régions ont fait le choix de geler les investissements. Nous irons jusqu’au bout", insiste l’élue millavoise, rappelant que la région injecte plus de 11 M€ pour l’ensemble des CFA d’Occitanie. "La nouvelle mécanique est complexe et inquiétante, notamment pour les régions rurales. On ne répond pas à une logique comptable mais à une volonté d’aménageur du territoire pour permettre aux jeunes de trouver une formation, quel que soit leur lieu de résidence, et soutenir tout le secteur artisanal, agricole et commercial."

Pour la rentrée 2020

La présidente de la chambre de métiers, Christine Sahuet, ne cache pas satisfaction. "Je suis ravie que la Région nous accompagne. C’est énorme pour nous. Je suis ravie que la présidente et la vice-présidente soient aux côtés des artisans et des jeunes car, quelque part, le conseil régional n’était pas obligé. Avec les participations du Département et de l’Agglo, cela montre aussi que l’Aveyron sait se réunir. ça a pris du temps mais c’est une vraie satisfaction. Cela va régler le problème de l’hébergement qui était éclaté et cela sera rassurant pour certains parents."

La représentante des artisans aveyronnais espère une ouverture du nouvel internat pour la rentrée 2020. Et en bonne Aveyronnaise, elle réfléchit déjà à son utilisation en dehors des périodes scolaires.

 

Joel Born
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?