Énergie

Éteindre la lumière pour voir plus loin

  • (de g. à d.) Robert Dieude, Florence Cayla, Christian Font et Jean-François Albespy.
    (de g. à d.) Robert Dieude, Florence Cayla, Christian Font et Jean-François Albespy.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Ce soir, onze communes aveyronnaises participent à l’opération nationale Le Jour de la nuit. L’objectif est de sensibiliser le plus grand nombreux aux économies d’énergie et à la pollution lumineuse.

Il est grand temps de rallumer les étoiles." Le slogan de la 10e édition de cette manifestation nationale de sensibilisation à la pollution lumineuse est celui qui "colle le mieux à l’esprit de cette soirée", souligne Christian Font, président délégué du Parc national régional des Grands Causses et maire de Saint-Juéry. Ce soir, onze communes de l’Aveyron participeront à l’opération Le Jour de la nuit, et plusieurs centaines sur tout le territoire.

L’objectif de cette manifestation est d’attirer l’attention du grand public sur les conséquences de la pollution lumineuse, tout en renouant un lien avec la nuit. Ce rendez-vous coïncide avec des opérations de sensibilisation à la protection de la biodiversité nocturne.

"Nous souhaitons également mettre en avant les incidences de la pollution lumineuse sur l’environnement", rappelle Jean-François Albespy, président du Sieda (Syndicat d’énergies d’Aveyron). Au-delà de l’impact environnemental, réduire l’éclairage public permet "des économies importantes". "Par exemple, sur la commune du Monastère nous avons installé des lampes LED, au lieu des lampes à sodium. Nous avons fait des économies de l’ordre de 21 000 €, assure Robert Dieude, maire adjoint du Monastère. Des économies rapides qui ont permis de nouveau investissement."

De plus en plus de communes souhaitent aujourd’hui rentrer dans ce cercle vertueux d’autant "que le retour sur investissement est inférieur à trois ans", affirme Mickaël Soulié, chargé de mission énergie climat PETR Centre Ouest Aveyron.

"Sur certains secteurs, nous avons fait des économies de près de 80 %", renchérit Florence Cayla, maire de Sébazac-Concourès. Cette maîtrise de la dépense énergétique permet par la même occasion "d’éviter l’implantation d’éoliennes, grâce aux watts économisés", rappelle Jean-François Albespy.

Pourtant, les sources de pollution lumineuses sont de plus en plus nombreuses en France et en Aveyron. "Ce sont plus de 21 000 points lumineux qui ont été identifiés ces dernières années, soit une augmentation de 14 %, déplore Christian Font. Et aujourd’hui encore, beaucoup trop d’installations demeurent vétustes et pèsent sur les finances des collectivités locales. Mais les outils pour aider les communes à changer ces éclairages sont nombreux."

Toutes les animations de l’opération Le Jour de la nuit sont à retrouver sur le site internet www.jourdelanuit.fr

Les animations

À Sébazac-Concourès, dès 21 heures, observation du ciel à l’amphithéâtre. Si mauvais temps, conférence sur la pollution lumineuse. Au Monastère, rando de 20 heures à 23 heures. À Belmont-sur-Rance et à la Cavalerie, 20 h 30, présentation du projet d’extinction partielle de l’éclairage suivie d’une observation des étoiles. À Foissac, extinction totale de 20 heures à 7 h 30. Même chose à Luc-la-Primaube de minuit à 5 heures. À Livinhac-le-Haut et à Sauveterre, dès 20 heures, balade pour découvrir l’impact de la lumière nocturne sur la biodiversité.

À Martrin, présentation du projet de modernisation de l’éclairage, suivi d’une présentation de la biodiversité, de 20 h 30 à 22 h 30. À Najac, à 16 h 30, diffusion du film Demain suivi d’un temps d’échange. Ateliers créatifs, de lecture et des stands d’informations. À 20 heures, retraite aux flambeaux. Au Truel, extinction de l’éclairage.

Réagir