Villefranche-de-Rouergue: la fin des conteneurs enterrés à Bastide

Publié le / Mis à jour le S'abonner

En politique, les débats interviennent parfois là où on ne les attend pas. Tel fut le cas lors de la séance du conseil municipal de mercredi autour des conteneurs enterrés.

La délibération portant sur le plan de financement de l’aménagement de la rue de la Tour-de-Polier et de la place des Pères, si elle ne manque pas d’intérêt pour ce quartier de la bastide qui après le grand chantier sur l’ancien collège de la Douve en a sérieusement besoin, aura permis, mercredi soir, lors de la séance du conseil municipal, de déboucher sur un autre débat. Et pas le moindre !

En examinant dans le détail le plan adossé à la délibération, l’élu radical de gauche, Jean-Sébastien Orcibal, interrogea le maire Serge Roques sur le devenir des conteneurs enterrés dans le centre-ville. En effet, la tendance serait bien à la fermeture.

La mise en place de différents panneaux mentionnant la fermeture et précisant les points de collecte enfouis sur le tour de ville atteste de ce qui n’est plus une hypothèse.

Ce qu’a confirmé le premier magistrat à l’élu d’opposition. "Depuis deux ans, nous avons engagé cette suppression", rappela Serge Roques tout en soulignant : "Cela évite aux camions d’entrer dans la ville et réduit donc la pollution ; car la bastide est un espace contraint et qui plus est, là, nous effectuons une opération esthétique et sanitaire."

Argument qui n’a pas vraiment convaincu l’élu d’Atout Villefr@nche. Lui pointe des conteneurs restant surchargés, comme ceux de la place Bernard-Lhez, au plus près du centre historique. "Là également, on peut se poser la question de salubrité publique."

Une hausse de 30%

Le maire, convenant que le conteneur de la place Bernard-Lhez est l’exception, préfère avancer d’autres arguments. Pour lui, qui remet sa casquette de président de la communauté de communes en charge de ce dossier : "On n’échappera pas à la diminution des points de collecte si on veut baisser le coût de la facture des ordures ménagères." Il apporte dans la corbeille un autre argument. Celui de la fermeture de la décharge Solozard à la fin de cette année. Avec par ricochet un transport beaucoup plus long vers le centre tarnais chargé de recevoir les ordures du Grand Villefranchois.

Une hausse évaluée par le Sydom, comme l’a pointé Serge Roques, à environ 30 % avec répercussion sur les usagers.

Reste que la baisse du nombre de points de collectes enterrés ne va pas sans poser problème.

En particulier le week-end. Il est de moins en moins rare de voir ceux qui se trouvent sur le tour de ville pris d’assaut à tel point qu’une fois plein jusqu’à la gorge, ordures ménagères et autres encombrants finissent autour. Quand ce n’est pas à l’angle des rues…

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

200000 €

A 8 kms de Villefranche, dans un hameau résidentiel, cet ensemble immobilie[...]

106000 €

Cette grande maison en pierre située à deux minutes du centre de Villefranc[...]

70000 €

A deux minutes à pied du centre ville, dans résidence au calme, T2 composé [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir