Agriculture

Les faucheurs de Druelle livrent leurs noms à la justice

  • Une dizaine de membres du collectif s’est mobilisée devant le tribunal correctionnel de Rodez.
    Une dizaine de membres du collectif s’est mobilisée devant le tribunal correctionnel de Rodez. PIXROD - PIXROD
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Une poignée de militants étaient présents devant les grilles du tribunal correctionnel de Rodez ,ce mardi après-midi. Ils venaient remettre une liste de personnes ayant participé à une opération coup de poing, en août dernier.

Le 15 août dernier, cinquante-huit Faucheurs volontaires détruisaient une parcelle de tournesols génétiquement modifiés appartenant à RAGT. Ce mardi 16 octobre, une poignée de militants s’étaient mobilisés devant le tribunal correctionnel de Rodez pour remettre à la justice la liste des personnes ayant participé à cette action coup de poing.

 

 

"Tous ceux qui ont participé à cette action sont prêts à assumer leur acte devant la justice, martèle Christine Thelen, membre du collectif. Et contrairement à ce qu’affirme RAGT, personne n’avait le visage masqué, le 15 août dernier. Si certains portaient des masques chirurgicaux c’est pour éviter les allergies liées à la forte présence de pesticides dans ces cultures."

RAGT avait déposé plainte à la suite de l’action des Faucheurs volontaires. Ils entendaient "faire respecter un arrêté du 25 juillet 2018 de la Cour de justice de l’Union européenne qui venait de confirmer, en tenant compte du principe de précaution, que les plantes mutées de variété rendue tolérante aux herbicides (VrTH) sont bien des OGM. Et pourtant, ces OGM se retrouvent encore dans nos champs et nos assiettes".

L'immobilier à Druelle

299000 €

Une belle maison hors lotissement, vous en rêviez tous... La voilà !! Bâtie[...]

115000 €

Maison en pierres de type 4 d'une superficie habitable de 73m² avec jardin [...]

214000 €

Maison T6 entièrement rénovée avec terrasse de 55 mètres carrés, garage et [...]

Toutes les annonces immobilières de Druelle
Réagir