VIllefranche-de-Rouergue : le Basti’Kdo fête son premier anniversaire

  • L’association Commerces en bastide a soufflé la première bougie de son Basti’Kado avec des témoignages de chefs d’entreprise ou de salariés.
    L’association Commerces en bastide a soufflé la première bougie de son Basti’Kado avec des témoignages de chefs d’entreprise ou de salariés. DDM- GUY LABRO / DDM- GUY LABRO
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Un an pour le Basti’Kdo, le chèque-cadeau de proximité de Commerces en bastide. Et cette première année se révèle être une totale réussite. "Un franc succès", confirme Muriel Couderc, présidente de l’association. "Nous nous étions fixé un objectif de 30 à 35 000 € de chiffre d’affaires, nous avons réalisé 80 920 €". Un beau résultat, en effet. "Obtenu grâce à l’investissement des chefs et des comités d’entreprise, des collectivités locales, des associations et des particuliers", souligne Muriel Couderc, en remerciant tous ceux qui jouent le jeu.

La bonne surprise a été l’implication des particuliers. "Ils représentent 20 % du chiffre d’affaires", précise Béatrice Guy, vice-présidente de l’association.

Dans ce bilan, les entreprises ont un poids important. La formule séduit. "C’est une bonne méthode pour récompenser les salariés. 1 € dépensé par l’entreprise, c’est 1 € pour le salarié. Il n’y a aucune charge dessus", témoigne Jérôme Massé, le patron de CGI Graphic à Salles-Courbatiès. Il utilisait déjà des chèques cadeaux nationaux, qu’il complète désormais par les Basti’Kdo. "Dans l’année, les entreprises ont la possibilité d’en donner à sept ou huit dates différentes", précise-t-il. "Le dispositif est éligible à des exonérations de charge et le coût social est donc allégé", informe Sébastien Augé, dont le cabinet a été premier client. "La diversité des commerces permet au plus grand nombre d’en profiter", note, pour sa part, Benjamin de Chilly, à la tête de Pattyn Bakery.

Les trois chefs d’entreprise parlent d’une "action locale et citoyenne".

Le but est de faire venir les consommateurs dans la bastide. "C’est le cœur de l’objectif", insiste Laurent Tranier, vice-président de la communauté de communes, qui soutient l’opération. Les Basti’Kdo sont beaucoup utilisés pour des achats plaisir. Ce que confirme une salariée de la Sacor dont le comité d’entreprise a acheté des Basti’Kdo l’an dernier et continuera.

Ainsi, l’objectif des 100 000 € pourrait être atteint à pareille époque l’an prochain. Surtout avec les retombées que devrait apporter le prix national du concours "Les pros ont du talent" qui sera remis le 15 novembre, à Paris, à l’association villefranchoise.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

55000 €

Superbe emplacement, vue imprenable et exposition Sud Ouest pour ce terrain[...]

109000 €

Appartement de Type 2 de 45 m² au troisième et dernier étage d'un immeuble [...]

55000 €

Dans quartier pavillonaire au calme, terrain plat de 1233m² constructible. [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir