Télé-médias

"Un prophète" de Jacques Audiard adapté en série TV

  • "Un prophète" de Jacques Audiard a révélé l'acteur Tahar Rahim au grand public
    "Un prophète" de Jacques Audiard a révélé l'acteur Tahar Rahim au grand public All Rights Reserved - All Rights Reserved
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Près de dix ans après sa sortie, le film de Jacques Audiard "Un prophète" va connaître une adaptation en série télévisée, révèle Variety. Derrière ce projet se trouvent Abdel Raouf Dafri et Nicolas Peufaillit, les scénaristes du long métrage qui se remettront à l'écriture pour ce nouveau projet.

"La série ne sera ni un préquel ni une suite mais plutôt un reboot", a indiqué Marco Cherqui, producteur du film et de sa prochaine version télévisée. Cette dernière suivra de nouveau un jeune d'origine arabe issu d'une banlieue défavorisée qui après avoir été emprisonné, devient alors un homme différent. Si l'acteur français Tahar Rahim avait incarné le personnage principal dans le long-métrage, son nom n'a pas été annoncé pour le moment. "La série sera différente du film de la même manière que le film de Matteo Garrone +Gomorrah+ l'a été par rapport à son adaptation télévisuelle.", a renchéri le producteur Marco Cherqui. 

Abdel Raouf Dafri avait débuté l'écriture du scénario en 2004, soit cinq ans avant la sortie du film. A l'époque le contexte socio-politique était différent du contexte actuel. Des différences que les scénaristes pourraient mettre à profit dans leur nouvelle histoire : "[La série] reflétera les changements qui se sont déroulés au sein de la société française depuis qu'Abdel Raouf Dafri a commencé l'écriture du film en 2004. La communauté arabe de France est vraiment différente de ce qu'elle était à l'époque - leur rapport à la religion est beaucoup plus fort aujourd'hui", a précisé Marco Cherqui rajoutant au passage que les attentats terroristes que la France a subi seront également abordés dans la série.

Accueilli par une critique dithyrambique lors du 62e festival de Cannes en 2009, le long-métrage dramatique de Jacques Audiard avait remporté le Grand Prix du Jury. Un succès récompensé également lors de la 35e cérémonie des César en 2010 où le film a raflé neuf récompenses dont celui du meilleur film. Tahar Rahim avait également réussi l'exploit de repartir avec deux statues en remportant à la fois le César du meilleur acteur et celui du meilleur espoir.

Réagir