Télé-médias

Patrick Sébastien confirme s'être fait "virer" de France 2

  • Patrick Sébastien confirme s'être fait "virer" de France 2
    Christophe Russeil/FTV - Christophe Russeil/FTV
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - "Je me suis fait virer": l'animateur du "Plus grand cabaret du monde" sur France 2 Patrick Sébastien a confirmé samedi soir qu'il ne serait pas reconduit à la rentrée 2019 par France Télévisions.

"On m'a fait plein de choses qui ont dû me pousser à partir (...). Au bout du compte ils y sont arrivés", a déclaré l'animateur-producteur de 64 ans dans l'émission de Thierry Ardisson, "Les Terriens du samedi", sur C8.

Il a dénoncé un manque de "respect" de la part de la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte.

"En 4 ans, je l'ai vue 10 minutes et quand je l'ai vue, elle ne savait pas que j'avais fait +Le Grand Bluff+", émission de 1992 qui détient le record de la plus forte audience jamais relevée en France pour un divertissement avec près de 17,5 millions téléspectateurs et 74 % de part de marché, a-t-il poursuivi. "C'est comme le patron de la Fédération de tennis qui ne sait pas que Noah a gagné Roland-Garros".

Contactées par l'AFP, les porte-parole de France Télévision et de France 2 n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

Selon l'animateur, il n'a pas été reçu par la direction. "On a convoqué ma femme qui est la directrice de ma boîte pour lui dire en cinq minutes que c'était fini".

Il a également cité une étude sur lui réalisée par France 2 il y a un an qui a conclu: "+Patrick Sébastien fait de l'audience malgré tout grâce à son pouvoir contaminant+. Comme ça j'ai appris que j'étais un virus".

"J'ai quand même une dignité, je ne suis pas un paillasson, allez essuyer vos pieds ailleurs", a-t-il lancé.

Cet animateur "historique" de France Télévisions, arrivé sur France 2 en 1996, avait déjà vu le nombre de ses premières parties de soirée réduites à trois "Plus Grand Cabaret du Monde" et quatre "Années bonheur".

A la fin de son contrat, en juin, Patrick Sébastien va ainsi s'ajouter à la liste des figures "historiques" ayant quitté France Télévisions ces dernières années, de Julien Lepers à Gérard Holtz en passant par Daniel Bilalian, David Pujadas, Georges Pernoud ou William Leymergie.

Réagir