La Cadauma réfléchit au futur du machinisme agricole

  • Le machinisme agricole en pleine évolution.
    Le machinisme agricole en pleine évolution. PIXCOR / PIXCOR
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Fondée en 1948 et filiale depuis 1991 du groupe Unicor, spécialisée dans le machinisme agricole, la Cadauma est la structure fondatrice de cette coopérative. Pour fêter ses 70 ans, elle propose jeudi un rendez-vous passionnant.

Il y a encore des Aveyronnais, beaucoup même, pour lesquels, aller aux Quatre-saisons acheter ses fleurs, des plantes, son outillage agricole, c’est aller à la Cadauma.Alors même que depuis 1991, la Cadauma n’est plus que la filiale machinisme agricole du groupe Unicor, et la « boutique » se nomme Magasin vert. Mais l’on n’efface pas 70 ans d’histoire de la création de la Coopérative agricole d’achat et d’utilisation de matériel de l’Aveyron comme cela. Surtout quand cela trait au développement de la coopération agricole dans le département au sortir d’une guerre terrible.

Le groupe Unicor a d’ailleurs décidé de « marquer le coup » en cette fin de semaine.Pour ce 70e anniversaire, le président Jean-Claude Virenque et le directeur Denis Simon propose notamment une conférence autour de l’avenir du machinisme agricole. C’est Laurent Bernède, cofondateur de WeFarmUp, une plateforme numérique spécialisée dans la location ou l’achat de matériel agricole qui animera ce rendez-vous. Agriculteur dans le Lot-et-Garonne, il est en effet présenté comme l’un des spécialistes du machinisme agricole et de son évolution. Autant dire que le sujet proposé ce jeudi soir, dans l’amphithéâtre de la CCI, s’annonce passionnant.

« ça va décaper, sourit Laurent Bernède. On va faire un tour d’horizon de cette évolution. On va regarder ce qu’il s’est passé ces dix dernières années, et ce à quoi l’on peut s’attendre pour les années à venir ». Et de s’interroger sur l’impact de la robotique, les échanges de données entre la machine, l’agriculteur, le concessionnaire. Pour autant, Laurent Bernède ne parle pas de révolution. « C’est une évolution. Il y a 70 ans, le premier tracteur livré par la Cadauma pesait une tonne et faisait 35 chevaux. Aujourd’hui, les tracteurs pèsent 15 tonnes et font 300 chevaux… »
Une table ronde, avec concessionnaires, représentant du groupe Unicor, de Cuma s’annonce tout aussi passionnante. « On va les faire réagir, afin de voir quelles perceptions ils ont des évolutions de la technologie ».

Sans doute y sera notamment question de financement de ces outils à haute technologie. Une problématique à laquelle cherche à répondre Laurent Bernède avec son site « wefarmup ». « La coïncidence veut que jeudi, nous allons présenter la nouveauté de notre site.Après la location, la prestation, nous allons proposer le co-investissement », explique Laurent Bernède. C’est une des nombreuses évolutions auxquelles le monde agricole peut s’attendre. Bien loin du temps de la Cadauma…

À noter également, dans le cadre de cet anniversaire, sur le site de Calmont, les 26 et 27 octobre, un salon des marques et des offres commerciales.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

9500 €

Situé à Onet le château, à vendre un emplacement de parking extérieur pour [...]

139500 €

Une exposition sud avec vue dégagée, appartement de type 3 à Onet-le-Châtea[...]

525 €

ONET-LE-CHÂTEAU Secteur Les Balquières : Dans une résidence neuve, appartem[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir