Rodez : les appels du pied de la Ville à l’Agence régionale de santé

  • Quelques messages ont été passés lors de ce moment pour autant festif.
    Quelques messages ont été passés lors de ce moment pour autant festif. Photo CPA
Publié le

Lors de l’inauguration du nouvel accélérateur de particules de l’hôpital, l’adjoint au maire Serges Bories a fait part de quelques attentes

À l’occasion de la venue de la directrice de l’ARS, Monique Cavalier, pour l’inauguration de l’accélérateur de particules dernière génération acquis par l’hôpital de Rodez (lire nos précédentes éditions), Serge Bories, adjoint à la mairie de Rodez et président du conseil de surveillance de l’hôpital, en a profité pour glisser quelques messages. Il a d’abord voulu souligner l’activité de la ville «avec un travail de fond réalisé loin des caméras», surfant sur cet élan qui a entre autres permis cette acquisition.

Il a ainsi relaté le travail effectué auprès des médecins ruthénois qui va aboutir prochainement à l’ouverture de trois maisons de santé, au Faubourg, à Luc-la-Primaube et à Onet-le-Château. Il a également rappelé le forcing « payant », avec le soutien de Martin Malvy, alors président de la Région, pour la mise en place de l’école de kiné.

Création d’une unité pédopsychiatrique

Puis, il a abordé un dossier qui n’attend plus que le soutien de l’ARS : la création d’une unité pédopsychiatrique, à proximité de l’hôpital. Une unité aujourd’hui disséminée en quatre endroits différents de l’agglomération. « La maîtrise du foncier est assurée, elle sera bâtie en face de l’école d’infirmiers, et répondra aux attentes des familles et du personnel hospitalier», explique Serge Bories. « Je lance un appel pour que nous puissions poser la première pierre en 2019» a-t-il publiquement lancé à la directrice de l’ARS.

Enfin, autre sujet qu’il a tenu à aborder : «la nécessité de créer un nouvel ehpad», outre celui de Combarel qui est en construction. Un projet que la municipalité souhaiterait voir rapidement se concrétiser.

Et, à être dans les locaux de l’hôpital, sans avoir omis de saluer la mobilisation des acteurs de santé pour l’acquisition de cet accélérateur de particules dernier cri, Serge Bories a également fait part de la décision arrêtée avec l’hôpital de reconfigurer les rues d’Athènes et de Copenhague, qui mènent toutes deux au centre hospitalier, afin de débloquer, un petit peu, la problématique du stationnement aux abords de l’hôpital. Un problème que tous ceux qui ont participé, vendredi, à cette inauguration, ont pu vérifier d’eux-mêmes.

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

215 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Situé en coeur de ville au[...]

593 €

RODEZ - Grand appartement de type 3 comprenant : un hall d'entrée avec un p[...]

313 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- T1 Bis entièrement rénové e[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?