Adopter un mode de vie sain réduit les risques d'accidents vasculaires cérébraux, même pour les personnes à risques

  • Les risques d'AVC liés à la génétique peuvent être réduits grâce à l'adoption d'un mode de vie sain
    Les risques d'AVC liés à la génétique peuvent être réduits grâce à l'adoption d'un mode de vie sain andresr / Istock.com / andresr / Istock.com
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Une étude issue du journal The BMJ, menée par 8 chercheurs et chercheuses, prouve que les risques d'AVC liés à la génétique peuvent être réduits grâce à l'adoption d'un mode de vie sain.

L'AVC est l'un des principaux responsables de décès et de handicap physique. Il s'agit d'une maladie complexe qui peut être liée tant à l'hygiène de vie de la personne, qu'à sa propre génétique. Une mauvaise alimentation, un surmenage ou une fatigue chronique peuvent développer les risques d'AVC.

Des chercheurs ont cherché à savoir s'il était possible de réduire les risques d'AVC pour les personnes à risque génétiquement. Pour cela, ils ont sélectionné un échantillon de personnes âgées de 40 à 69 ans, et les ont suivies pendant 6 ans.

L'équipe de chercheurs et de chercheuses a demandé aux participants et participantes de pratiquer un mode de vie sain. L'équipe a défini les quatre facteurs d'un mode de vie sain en se basant sur la définition proposée par l'Association Américaine du Coeur : Ne pas fumer, adopter un régime riche en fruits, légumes et poissons, ne pas être obèse, et faire des exercices régulièrement.

Selon l'étude, publiée sur le journal The BMJ, les risques d'AVC sont 35% plus élevés chez les personnes à risque génétiquement, que chez les autres personnes, indépendamment du mode de vie. Cependant, l'adoption d'une mauvaise hygiène de vie augmente les risques d'AVC de 66%, peu importe si le sujet présente un risque élevé ou non de faire un AVC pour des raisons génétiques.

L'association de risques la plus dangereuse selon l'étude est d'être fumeur lorsque l'on est obèse. Les risques d'AVC sont alors nettement plus élevés.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir