Rodez : la Ville investit pour réduire la facture énergétique

  • La Ville investit pour réduire la facture énergétique
    La Ville investit pour réduire la facture énergétique J.A.T.
Publié le

Plus d’un quart de l’éclairage public a été modernisé générant du même coup d’importantes économies d’énergie.

Réduire ses dépenses de fonctionnement tout en garantissant une même qualité de service public aux administrés : C’est l’une des équations que doivent aujourd’hui résoudre nombre de collectivités confrontées à la baisse de leurs moyens et des dotations de l’État. À Rodez on a décidé de s’attaquer au problème en ciblant plusieurs pistes susceptibles de générer d’importantes économies. La rénovation de l’éclairage public en est une et non des moindres puisque le budget annuel de ce poste de dépense (éclairage public) est de 360 000 euros. Cela représente 40 % des dépenses totales d’électricité pour la Ville. "C’est donc sur ce poste que l’effort d’investissement doit porter en priorité", avait déclaré le maire, Christian Teyssèdre, en 2016, lors de la mise en œuvre du plan de rénovation de l’éclairage public de la Ville.

4 400 lampadaires

Un plan dont la réalisation devrait également permettre à Rodez d’être plus vertueuse en matière d’environnement. La Ville compte 4 400 appareils d’éclairage. "La priorité était de changer les ballons fluo à vapeur de mercure, indique Dominique Calmettes, le directeur du service. Ces ampoules consomment autant d’énergie (125 watts) qu’elles produisent de la chaleur. Il fallait commencer par remplacer celles-là."

Quatre opérations ont été définies pour remplacer ces 1 131 appareils à vapeur de mercure par des luminaires équipés de platine à led d’une puissance unitaire de 57 watts. La dernière opération de relampage sera lancée fin novembre. "À la fin de cette année, ces 1 131 auront été remplacés, ce qui générera une économie de 47 500 euros par an", témoigne ainsi le directeur du service.

Histoire d’aller encore plus loin dans les économies d’énergie et la protection de l’environnement, "chaque fois que cela a été possible", chaque luminaire remplacé a été équipé d’abaisseur de tension électronique (driver). Cette technologie permet de réduire la puissance de l’éclairage pour l’adapter aux heures de fréquentation. "Par exemple, de minuit à 4 heures du matin, les rues sont souvent éclairées pour rien, analyse Dominique Calmettes. Donc, autant baisser la puissance au minimum et la remonter dès que c’est nécessaire, lorsque les rues s’animent à nouveau, à partir de 5 heures."

Une première analyse du bilan relampage sur l’armoire d’éclairage public de la rue Sarrus a été menée Celle-ci alimente 28 points lumineux (3 points rue Sarrus, 12 points rue Grandet et 13 points rue Bonnefous), tous équipés de lampes à vapeur de mercure.

5 ans et 2,2 M€ pour tout faire

En remplaçant ces lampes par des leds, la puissance totale installée du réseau alimenté par cette armoire est passée de 3 500 watts à 1 596 watts, soit une baisse de 54 %. Avant relampage, la consommation annuelle sur cette armoire était de 16 268 kWh, soit un coût de 2015 euros. Après relampage, la consommation annuelle est passée à 4 291 kWh, soit un coût de 778 euros. La Ville promet de poursuivre ses efforts en investissant plus de 600 000 € en 2019, afin de commencer à procéder au remplacement des 2 269 appareils d’éclairage restants dont de nombreuses lampes à sodium haute pression. Au total, ce sont 2,2 M€ qui auront été investis sur 4 ou 5 ans pour mener à terme cette campagne de relampage (ampoule changée uniquement) et de remplacement de luminaire (rénovation urbaine).

Le gaz aussi…

Dans le cadre de sa politique de réduction de la consommation d’énergie initiée en 2008, la Ville s’est aussi attelée à réduire sa consommation de gaz passée en 10 ans de 7 840 à 5 530 Mgw, soit 29,5 %. Même chose pour le diesel, dont la consommation a baissé de 10,5 %. Quant à l’électricité, sa consommation a baissé de 7 % (dans cette part l’éclairage public représente 16,5 %). "On a réussi à baisser notre consommation d’électricité alors que dans le même temps le périmètre éclairé augmentait", se félicite le directeur de service. Pour autant, réduction de la consommation ne rime pas (encore) avec réduction de la facture puisque dans le même temps tous les tarifs liés aux énergies ont augmenté.

Rachid Benarab
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

195000 €

Rodez en exclusivité, à 2 pas du CV Type 4 d'une surface d'env 93 m2, trave[...]

690 €

LOGEMENT TOUJOURS DISPONIBLE. Dans la ville du Rodez (12000) . Découvrez ce[...]

240 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - Studio proche université [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?