Musée Soulages : 117 oeuvres sur papier du maître de l'outrenoir pour passer l’hiver

  • Le musée accueille cet hiver une exposition temporaire consacrée à des  œuvres du maître, inédites à Rodez.
    Le musée accueille cet hiver une exposition temporaire consacrée à des œuvres du maître, inédites à Rodez. Photo J.A.T. - CPA
Publié le , mis à jour

Du 1er décembre au 30 mars, plusieurs nouveaux documents sur Pierre Soulages ainsi que des peintures sur papier seront dévoilés au public.

Pour fêter ses 99 ans, et l’année qui doit le mener à ses cent ans, Pierre Soulages verra le musée qui porte son nom lui être entièrement consacré cet hiver. En effet, le 1er décembre, dans la salle d’exposition temporaire, succéderont à l’exposition Gutai, qui s’achève le 4 novembre prochain, 117 œuvres sur papier du maître de l’outrenoir.

Un ensemble de 117 "peintures sur papier", des brous de noix, gouaches, encres de Chine, quelques fusains seront en effet mis en scène. "De dimensions variables, issues en majeure partie de la donation exceptionnelle de Pierre et Colette Soulages, elles ont été récemment reconditionnées en conservation préventive, et encadrées selon des technologies nouvelles, dans le cadre d’un mécénat très conséquent de la Fondation BNP Paribas. Les œuvres sont désormais totalement protégées, donc plus faciles à interchanger et à prêter, notamment lors de nos échanges internationaux", explique-t-on du côté du musée Soulages.

Au Creusot

Depuis le 29 septembre et jusqu’au 21 décembre, des œuvres inédites de Pierre Soulages, et d’autres qui n’ont jamais été rassemblées de la sorte, sont exposées à L’arc et au Pavillon de l’Industrie du Creusot.

Une exposition dont l’inauguration a attiré pas moins de 800 personnes et qui semble faire le bonheur de cette petite ville industrielle d’un peu plus de 20 000 habitants.

La plupart des œuvres dévoilées sont notamment issues de la famille Schneider, puissante dynastie de maîtres de forges qui reprirent au XIXe siècle les aciéries et forges du Creusot.

Un musée Soulages qui profitera de l’occasion pour présenter ses derniers enrichissements (acquisitions, dons, dépôts). Ces enrichissements, documents, livres et photographies, ont été conjointement réalisés par la collectivité et la société des amis du musée Soulages. Et en complément, les papiers s’accompagneront d’une sélection de photographies et de films sur l’artiste.

Pierre et Colette Soulages pour le vernissage ?

Cette exposition donnera l’occasion d’explorer d’autres facettes du peintre. Peut-être aussi inspirera-t-elle tous ceux qui souhaitent participer à l’appel à projets lancé par l’agglomération pour le "Siècle Soulages".

Cette exposition sera à voir jusqu’au 30 mars. Et, cerise sur le gâteau, elle pourrait être inaugurée en présence de Pierre et Colette Soulages - dont les sorties publiques se font de plus en plus rares - le 4 décembre prochain.

Exposition au Louvre

Du 12 décembre au 9 mars (sous réserve de modifications), une des salles du Louvre sera consacrée à l’œuvre de Pierre Soulages. L'exposition, montée par Alfred Pacquement et Pierre Encrevé, "biographe officiel" du peintre ruthénois, évoquera la carrière du chantre de l'Outrenoir en une quinzaine d’œuvres, réunies dans le Salon Carré.

Un site majestueux pour rendre hommage à celui qui sera alors dans sa 99e année. Un retour à Paris aussi, dix ans tout juste après l’énorme succès rencontré à Beaubourg, où l’exposition Soulages, malgré une dizaine de jours de fermeture en raison de grève, a constitué une des plus grosses affluences du centre Pompidou ( alors la 4e depuis 1977, derrière Dali, Matisse et Kadinski), avec plus de 500 000 visiteurs.

Une belle mise en lumière qui sera sans nul doute un des événements majeurs du "Siècle Soulages".

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?