Aveyron : JM France met en partition le handicap

  • JM France se remet dans le rythme, ci-dessus lors des rencontres régionales  courant octobre à Rodez.
    JM France se remet dans le rythme, ci-dessus lors des rencontres régionales courant octobre à Rodez. OC
Publié le

L’association nationale reconnue d’utilité publique lance le programme Handi-musique en Aveyron.

C’est le 6 novembre 1944 lors de la libération que sont officiellement créées les Jeunesses Musicales, refondées JM France en 2014. L’objectif de cette association reconnue d’utilité publique est de faire découvrir la musique et la rendre accessible aux enfants et jeunes de 3 à 18 ans. Le pari est gagné puisque l’association étend désormais son réseau à l’international.

Reste qu’en ce nouveau millénaire, la musique - avec le numérique et la concurrence - a pris un tel essor que les JM France tiennent à rappeler leur existence, non par hégémonie, mais pour rester en harmonie avec leurs valeurs d’égalité d’accès à la musique. Ainsi, depuis cinq ans, l’association organise des rencontres nationales décentralisées en région qui sont passées, courant octobre, par Rodez.

Manque de communication

L’occasion pour le trio composé de Jessie Westenholz, présidente nationale, Vincent Niqueux, directeur national et Bernard Costes, président de l’association départementale aveyronnaise, de faire un constat lucide sur la situation et d’annoncer un beau projet en terre Rouergate. "On existe depuis 75 ans, il faut la relève ! Pour cela, il faut donner envie aux gens de s’investir bénévolement pour porter la parole", disent en chœur les responsables, admettant, sans langue de bois, "leur manque de communication et le besoin de se réinventer".

Être force de proposition

Réveiller la belle endormie en somme qui œuvre dans de nombreux domaines, sans doute l’une des causes de leur méconnaissance aux yeux et aux oreilles du grand public. Artiste, enseignement, responsable culturel, donateur, pour des spectacles, ateliers scolaires, créations, etc. l’éventail est aussi vaste que l’expression musicale ne nécessite de mots pour la décrire.

Reprendre le pouls sur le terrain est l’opportunité de recréer du lien et d’annoncer le projet Handi-musique en Aveyron grâce au fonds de dotation créé l’an dernier par l’association qui entre dans l’égalité d’accès. "L’Aveyron initie ce projet avec les handicapés pour être une force de proposition et partenaire", précise Bernard Costes.

Concrètement, JM France s’investit pour cette nouvelle saison avec l’Institut médico-éducatif (IME) de Cransac, propose une salle gratuite à Montbazens et s’engage avec Mines de jazz à Decazeville. "Le but reste de mettre la culture à un coût raisonnable en faisant du lien et en apportant de la ressource équitable sur le territoire", conclut Bernard Costes qui compte, rapidement, retaper à la porte du patron de l’Agglo de Rodez - qui n’a pas encore donné suite à l’inverse de Millau et Decazeville - pour rappeler la prédominance de JM France en la matière et de se faire entendre.

Olivier Courtil
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?