Rodez Aveyron féminin

Football : le Raf dos au mur face à Metz

  • Les Rafettes ne peuvent plus se cacher : victoire impérative aujourd’hui pour espérer encore au maintien.
    Les Rafettes ne peuvent plus se cacher : victoire impérative aujourd’hui pour espérer encore au maintien. Archives JLB - CPA - Archives JLB - CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Lors de la réception du FC Metz aujourd’hui (14 h 30) au stade Paul-Lignon, le Raf entend bien prendre enfin les trois points du succès. L’inverse propulserait l’équipe dans une crise majeure.

Victoire obligatoire ? "C’est le dernier match d’une série de trois, où l’on se doit de prendre des points après Fleury (0-0) et Dijon (1-1)", avouait l’entraîneur des sang et or Sabrina Viguier en conférence de presse hier. Une manière de dire que l’urgence se fait sentir et que les deux matches nuls ne se suffisent pas. Alors Metz, qui se déplace aujourd’hui (14 h 30) rue Vieussens, sonne comme un dernier espoir (ou presque) de ne pas voir les équipes de devant s’éloigner trop loin.

Le problème c’est que les Messines, après un début de saison tout aussi chaotique que les joueuses ruthénoises, ont remis les choses au clair et nettoyé les écuries d’Augias. Entraîneur licencié, modification profonde du onze de départ et… un premier résultat à la clef : une victoire 1-0 contre Bordeaux en match en retard ce mardi. Un succès qui a d’ailleurs propulsé les Aveyronnaises à la dernière place du classement.

Pour autant, Viguier ne cède pas au danger pressenti face à une équipe partie en reconquête : "Dans ce championnat, tout le monde peut battre tout le monde. Leur victoire (celle des Messines contre Bordeaux, NDLR) ne m’a donc pas vraiment surprise. Si on retire les trois grosses équipes que sont Lyon, Paris et Montpellier dans une moindre mesure en ce moment, le reste a un niveau assez égal."

Si niveau égal il y a, comment expliquer alors la mauvaise série des sang et or et que celles-ci n’ont pu faire mieux qu’obtenir deux points en huit rencontres pour quatre buts marqués ? "Une faiblesse offensive surtout, car défensivement on prend peu de buts et c’est rassurant. On travaille (le secteur offensif) depuis trois semaines à l’entraînement. La finition, secteur dans lequel on pèche doit s’améliorer et tout ne pourra aller mieux qu’ensuite." Des buts donc et vite pour prendre des points dès aujourd’hui face au club de la Moselle, puisque les prochaines échéances sont plutôt relevées (PSG et Montpellier) et ce n’est sans doute pas dans ces moments-là que le problème trouvera sa solution. Enfin, à noter que hormis Laurie Cance toujours suspendue, le groupe est au complet.

Réagir