Stade Rodez Aveyron

Rugby : le SRA joue gros face à Graulhet

  • Les Ruthénois tenteront de s’imposer enfin chez eux aujourd’hui.
    Les Ruthénois tenteront de s’imposer enfin chez eux aujourd’hui. Archives JLB - CPA / Archives JLB - CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Restant sur des résultats décevants, le Stade Rodez Aveyron fait face aux Tarnais sur son pré de Paul-Lignon à partir de 15 h 30. Et voudra enfin obtenir sa première victoire de la saison à domicile.

Après Blagnac (30-36, 2 septembre), Nîmes (27-27, 16 sept.) et Saint-Sulpice (14-21, 7 octobre), c’est Graulhet qui débarque sur la pelouse de la rue Vieussens cet après-midi (coup d’envoi à 15 h 30) face à Rodez. Un XV ruthénois qui entend bien décrocher enfin son premier succès devant ses supporters alors qu’il reste sur trois semaines sans match officiel et, précédemment, des résultats décevants.

C’est donc à un rendez-vous important que les hommes d’Arnaud Vercruysse se présentent aujourd’hui. Eux qui veulent enfin décoller cette saison après des revers frustrants, le dernier en date chez la lanterne rouge Fleurance à la mi-octobre (26-14).

Enjeu

Un match qui avait fait ressortir des carences collectives. Ou plutôt "un trop-plein de bonne volonté, rectifie le numéro 8 Nicolas Tachat qui a débarqué cet été sur le piton après trois saisons passées à Graulhet. C’est comme pour une recette : on met les bons ingrédients, mais pas de la bonne manière. Mais je suis confiant, on est jeune. Il faut juste du temps."

Les Ruthénois seront-ils prêts dès aujourd’hui ? En tous les cas, ils devraient trouver sur leur route des Tarnais le couteau entre les dents, dont le jeu d’avants devrait être leur premier atout. Au SRA de savoir y répondre. Il en a en tout cas largement les capacités. Et plus vraiment le choix. Lui qui espère – légitimement – se qualifier pour les phases finales, regarde pour l’heure d’abord derrière. Histoire de s’assurer le maintien. Un objectif dont l’adversaire du jour court également après.

En clair, c’est une confrontation entre adversaires directs à laquelle on aura droit cet après-midi. Cela donne évidemment un enjeu supplémentaire à cette partie, d’autant que les Tarnais arriveront en terre rouergate avec la confiance engrangée lors de leur première victoire de la saison il y a 15 jours (Rodez était exempt) face à Fleurance (23-11).

Et la réponse pourrait aussi sortir, non pas des jambes ou des bras des Ruthénois, mais de leurs têtes. Eux qui y avaient mal après le déplacement dans le Gers à Fleurance.

Pour autant, et même si leur bilan comptable ne le met pas en exergue (1 V, 1N, 4 D), Hugo Alonso and Co avaient montré de belles promesses dans le jeu en début d’exercice.

Preuve de leur valeur, individuelle comme collective. Il serait ainsi de bon ton de retrouver cet allant. Et d’en faire étalage sans retenue.

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir