Rugby XIII

Villefranche a couru après le score

  • Les Villefranchois n’ont jamais pu prendre les devants.
    Les Villefranchois n’ont jamais pu prendre les devants. Photo CPA / Photo CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Encore un revers pour des Loups villefranchois aux canines émoussées face ç Lescure-Arthès XIII (26-35).

Villefranche XIII Aveyron recevait hier Lescure-Arthès XIII avec un enjeu important : classés dans un mouchoir de poche, Aveyronnais et Tarnais étaient à la recherche de points.

Dès l’entame du match, les deux équipes se livrent et proposent un rugby sans faute. De chaque côté, on s’efforce de mener à bien ses chaînes tactiques. Il faudra attendre la 15e pour voir les visiteurs ouvrir le score et concrétiser ainsi leur domination.

Les locaux réagissent par coup de butoir et Reinolds Kamilo (20e) passe en puissance. Les attaques se succèdent de part et d’autre mais ce sont les Lescuriens qui sont à la conclusion (31e). Menés par 4 à 12, les Villefranchois trouvent la solution grâce une nouvelle fois à Kamilo Reinolds (35e).

Dès la reprise, l’efficacité tarnaise se met en évidence pour envoyer sur la première chaîne leur ailier Mongeot derrière la ligne. Les Villefranchois accusent le coup. Six minutes plus tard, Julien Cancé profite de l’apathie locale locale pour aller sous les poteaux.

Sonnant le tocsin, Villefranche réagit. À la 58e, Émilien Gaillac se faufile dans un trou de souris pour aplatir après une percée de Reinolds Kamilo bien relayé par Rémy Lafon. À 14 à 22, tout est jouable pour les locaux mais la précipitation est mauvaise conseillère. Lescure profite d’une pénalité pour reprendre sa marche en avant. Jouant à 12, Villefranche encaisse successivement un essai (72e) et un drop (74e).

Menés par 14 à 31 et avec peu de temps à jouer, les locaux tentent toutefois. Djamel Remok va à l’essai (76e), et sur le renvoi, Romain Teulade s’échappe et sert Max Hakomani (78e) pour doubler la mise. Deux minutes à jouer et 26 à 31. Mais sur le renvoi, les Loups sont pénalisés, le ballon est perdu, et la victoire restera tarnaise avec un essai anecdotique sur la corne.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir