Onet-le-Château

Policiers et élus d'Onet-le-Château attaqués à l’acide : cinq mineurs interpellés

  • Les faits se sont produits à proximité de l'hôtel de ville d'Onet-le-Château.
    Les faits se sont produits à proximité de l'hôtel de ville d'Onet-le-Château.
Publié le / Modifié le S'abonner

La soirée d’Halloween aurait pu prendre une tournure tragique à Onet-le-Château, la semaine passée. Car les analyses réalisées par le laboratoire de la police scientifique de Toulouse sont formelles : la bouteille en plastique jetée sur des policiers et des élus au sortir d’une réunion à la mairie, vers 19h30, contenait bel et bien de l’acide ainsi que de l’aluminium. « Heureusement », comme l’a souligné ce jeudi soir le procureur de la République, Olivier Naboulet, ce cocktail explosif "n’a pas fait de blessés".

Surtout, l’enquête menée par une vingtaine de fonctionnaires depuis une semaine a abouti à l’interpellation de cinq personnes, notamment grâce à l’utilisation de la vidéoprotection. Tous sont mineurs, de 13 à 16 ans, et originaires de l’agglomération ruthénoise.

À la suite de leur garde à vue, de mercredi à jeudi, quatre d’entre eux ont été présentés au juge des enfants et mis en examen dans la foulée.

Déjà connus des services de police

Ils sont poursuivis pour violences commises avec l’usage d’une arme n’ayant pas entraîné d’incapacité totale de travail (ITT) et dégradations volontaires d’un bien public car, lors de cette même soirée, ces jeunes s’en étaient également pris à un véhicule de la police municipale avec des… œufs. Pour ce premier fait, ils risquent chacun jusqu’à trois ans d’emprisonnement et cinq pour le second. Toujours selon le procureur de la République, certains d’entre eux étaient déjà connus des services de police pour des « faits mineurs ».

Si la procédure suit son cours, ils devront répondre prochainement de leurs actes devant un tribunal pour enfants. En attendant, ils font l’objet d’une liberté surveillée.

Réagir