National

Football : Rodez ne veut pas tomber dans le trou normand

  • Absent à Concarneau, David Douline effectue son retour ce soir contre Quevilly et devrait apporter sa maîtrise technique.
    Absent à Concarneau, David Douline effectue son retour ce soir contre Quevilly et devrait apporter sa maîtrise technique. Photos Jean-Louis Bories - Photos Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner
Rodez accueille Quevilly, ce soir à 20 heures au stade Paul-Lignon, avec la ferme intention de garder sa place sur le podium en poursuivant sa série d’invincibilité. Mais, l’adversaire du jour, relégué de Ligue 2, ne l’entend pas de cette oreille et ne manque pas de solides arguments.

Une victoire 1-0 avec un penalty transformé par Loïc Poujol à la 78e minute. Avec un rouge pour l’adversaire dans la foulée". Non, Laurent Peyrelade n’a pas de boule de cristal mais c’est sa réponse quand il s’agit d’imaginer ce que serait "un bon résultat" à l’issue de la réception de Quevilly-Rouen, ce soir à 20 heures au stade Paul-Lignon dans le cadre de la 13e journée de National. Un succès, le septième de la saison, serait "idéal" mais l’objectif n°1 avoué du technicien sang et or serait de "continuer la série d’invincibilité". Rodez n’a pas perdu depuis le 31 août (2-1 à Chambly), enchaînant cinq victoires et deux nuls en championnat, ainsi que deux tours de coupe de France.

Mais, il ne veut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Et c’est un ours de taille qui griffera ce soir la pelouse ruthénoise. "C’est une très belle affiche. Pas glamour sur le papier certes mais c’est un match de haut de tableau, confirme l’entraîneur aveyronnais. C’est une équipe très disciplinée, complète dans toutes ses lignes, qui va vite devant, qui est technique au milieu et solide derrière. Le profil d’une formation taillée pour monter". Mais voilà, actuellement 7e, le relégué de Ligue 2 se rend chez le 3e. "Si on est mieux classé, c’est qu’on a des arguments à faire valoir, sourit Laurent Peyrelade. Mais, il faudra être efficace car on n’aura pas autant d’occasions qu’à Concarneau. Face à ce type d’adversaire, on va vite voir si on a les armes pour bien figurer".

L’infirmerie étant fréquentée par les seuls Joris Chougrani et Aurélien Tertereau (lire en encadré), l’entraîneur de Rodez a donc eu l’embarras du choix pour former son groupe. "C’est bien de pouvoir faire tourner et de solliciter tout le monde, se réjouit-il. Ceux qui ont été retenus doivent apporter de la fraîcheur, de la continuité, du dynamisme". Et de conclure sur le sujet : "Je n’ai pas le moindre doute puisque j’ai confiance en mes joueurs. Il y a plus de qualité, plus de diversité, que l’an dernier". Par rapport au groupe qui a effectué le (long) déplacement à Concarneau lors de la précédente journée, le technicien sang et or a procédé à deux changements : David Douline et Mathieu Guerbert font ainsi leur retour, à la place de Yohan Roche et d’Alexis Peyrelade.

Réagir