Economie

Miss Pop Art, le concept store made in Aveyron s’installe à Paris

  •  Avec Miss Pop Art, Laurence Calvet dévoile un espace aux multiples visages réunissant l’art, la déco, la musique et la mode.
    Avec Miss Pop Art, Laurence Calvet dévoile un espace aux multiples visages réunissant l’art, la déco, la musique et la mode.
Publié le / Modifié le S'abonner
Inauguré en septembre dernier, le concept store Miss Pop Art se fait une place dans le Marais.

Aujourd’hui, le luxe c’est le temps, Miss Pop Art vous invite à le prendre ». Le slogan ne triche pas. Après 15 années dans la restauration à Paris, Laurence Calvet, aujourd'hui’hui fondatrice du concept store Miss Pop Art, a changé de direction. Loin de son Aveyron natal. 

« Il était temps, dira l’intéressée. Si la lassitude n’était pas encore à l’ordre du jour, un  problème de santé est venu précipiter les choses. « J’avais de grosses migraines, j’ai consulté à plusieurs reprises et j’ai dû me faire opérer. Clairement, il n’était plus question de continuer sur le même rythme ». À peine sortie du bloc, Laurence interroge son avenir. Que faire à présent ? Quitter Paris ? Se lancer dans l’événementiel ? Changer de pays ? Beaucoup de questions mais une seule réponse.

« Je ne me voyais pas quitter Paris. Ma vie est ici pour le moment ». Fan d'art et de déco, elle a ouvert un concept store dans le Marais, Miss Pop Art, un espace aux multiples visages réunissant l’art, la déco, la musique et la mode. «J’ai toujours aimé ce type de boutiques, même si Miss Pop Art n’a, à mon sens, aucun équivalent ! ».

Made in France

Accessoires de mode, espace décoration, espace détente, galerie d’art, épicerie fine et même un vinyle shop… Tout est fait pour mettre en lumière ces petites pépites dont la boutique regorge.

« Chez Miss Pop Art Paris, nous sélectionnons soigneusement tous nos produits à travers nos rencontres, nos balades, les salons et diverses foires aux objets. Une sélection pointue et créative allant de l’escarpin imprimé 3D à Paris, aux coussins haut de gamme de chez « Popineau » en passant par les poteries Made in Aveyron, des lampes en bois flottées de Montpellier… Nous privilégions toujours le Made in France », dévoile Laurence.

« On n’oublie pas les mélomanes, poursuit Guillaume Durandeau, cofondateur du lieu avec Laurence. Un espace vinyle leur est dédié. Chacun pourra écouter des 33 tours, plutôt électro… » En avant la musique. 

Miss Pop Art, 9, rue François Miron, 75004 Paris, www.misspopart.com

Réagir