Arsac : Journée de débrayage à l'abattoir de Porc Montagne

  • Les salariés ont cessé le travail.
    Les salariés ont cessé le travail. R.B.
Publié le , mis à jour

Près de cinquante salariés sur les 130 que compte l'entreprise d'abattage de porcs ont cessé le travail ce matin pour dénoncer les mauvaises conditions de travail et défendre un salarié viré, selon les syndicats "pour l'exemple".

"Turn over permanent, accidents  à répétition, non respect des accords d'entreprise, pression de la part de la direction..." Les griefs ne manquent pas pour dénoncer les mauvaises conditions de travail et "le climat de terreur" qui règne au sein de  l'entreprise Porc Montagne. Des conditions dénoncées par les représentants du personnel des syndicats FO et CFDT.

Ces derniers ont aussi appelé les salariés à débrayer aujourd'hui toute la journée pour dénoncer le renvoi d'un employé. Ce dernier a été licencié la semaine dernière pour inaptitude au travail, alors qu'il travaillait depuis 10 ans au sein de l'entreprise spécialisée dans l'abattage de porcs, à Arsac, commune de Sainte-Radegonde. "Ils l'ont viré pour nous faire peur", dénonce Brigitte Mathieu du syndicat FO.

"Ici, on crève la bouche ouverte et tout le monde s'en fout". En soutien, une cinquantaine de salariés parmi les 130 que compte l'entreprise ont cessé le travail ce matin à 10 heures. Un débrayage qui devrait se poursuivre jusqu'à 21 heures, en attendant la journée de grève prévue le 7 janvier, toujours pour les mêmes causes. Hier, malgré nos tentatives nous n'avons pas réussi à joindre la direction.

R.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Sainte-Radegonde

262000 €

Située à Sainte-Radegonde, maison indépendante d'une surface d'environ 120 [...]

710 €

LOCATION MAISON RODEZ SAINTE RADEGONDE SANS FRAIS D'AGENCE Au rez-de-chauss[...]

128500 €

Exclusif , 4km de Rodez, cette maison à rénover , en pierre crépie, present[...]

Toutes les annonces immobilières de Sainte-Radegonde
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?