Sébazac-Concourès

"Gilets jaunes" : faute de clients bloqués par les barrages, les grandes enseignes des zones commerciales ferment leurs portes

  • Samedi en fin de matinée, de nombreux commerces, dont le centre commercial Leclerc (grande surface et galerie marchande) avaient choisi de baisser le rideau, faute de clients bloqués par les barrages.
    Samedi en fin de matinée, de nombreux commerces, dont le centre commercial Leclerc (grande surface et galerie marchande) avaient choisi de baisser le rideau, faute de clients bloqués par les barrages. CPA - CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Confrontés aux  barrages et aux blocages des "gilets jaunes", de nombreux responsables de grandes enseignes  installées sur les zones commerciales du Comtal et de l'Estréniol ont décidé de baisser le rideau dès 13 heures et pour tout le reste de la journée. 

"Cela ne sert à rien de faire venir la relève de personnel cet après-midi, estime le directeur du magasin Leclerc de Sébazac. Les accès à la zone sont bloqués par les "gilets jaunes". De peur de se retrouver coincé sur la route dans leur véhicule, les clients habituels ont préféré rester chez eux.  Cela ne sert à rien de rester ouvert cet après-midi. Nous avons donc pris la décision de fermer à 13 heures", poursuit le directeur un brin résigné.

Dans la galerie marchande et sur le reste de la zone commerciale, ils sont nombreux à avoir pris la même décision, à l'image du magasin Décathlon, de Maison du Monde ou encore de l'espace culturel Leclerc. Des fermetures lourdes de conséquences pour ces chefs d'entreprises, sachant que le samedi est généralement le meilleur jour de la semaine en termes de recettes et donc de chiffre d'affaires. Car même si aucun chiffre n'a filtré, les pertes, dans ce cas, se chiffrent à plusieurs milliers d'euros. Un peu plus haut, sur la zone de l'Estréniol, les fermetures pour la journée sont également de mise chez bon nombre de commerçants.

En revanche, chez l'un des plus importants, à savoir, l'enseigne de bricolage Brico Dépôt, même si l'on ne se fait guère d'illusions sur la suite de la journée, le responsable du magasin n'a pas encore pris la décision de fermer. "Pour l'instant on reste ouvert, explique-t-il en regardant les "gilets jaunes" installer des palettes sur le rond-point à l'entrée de son parking.On va voir comment cela évolue cet  après-midi", conclut-il confiant.

Sur le même sujet
L'immobilier à Sébazac-Concourès

285000 €

Sébazac: Maison de plain-pied de 2006, avec pièce de vie de plus de 60m² t[...]

103000 €

Appartement T2 en rez-de-chausséeDans résidence.terrasse exposée plein sud,[...]

35000 €

Terrain à bâtir de 360 m² environ.Bien exposé, réseau à proximité.A VOIR [...]

Toutes les annonces immobilières de Sébazac-Concourès
Réagir