Gastronomie

Le Quercy des îles, star du salon des vignerons

Abonnés
  • Le Quercy des îles, star du salon des vignerons
    Le Quercy des îles, star du salon des vignerons
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Ce nouvel apéritif fabriqué dans le Tarn-et-Garonne a réussi sa première à Millau.

Le goût du raisin. La fraîcheur du rhum. Des notes de vanille et de piment d’Espelette. Sucré et gouleyant, le Quercy des îles avait tout pour plaire, ce week-end, au salon des vignerons. Situé à l’entrée de la salle des fêtes, l’apéritif sorti des fûts du domaine du Bousquet, à Montaigu-de-Quercy (Tarn-et-Garonne) a été l’une des vedettes de cette 11e édition. Jean-Luc Gimeno, qui s’occupe de commercialiser le précieux breuvage aux quatre coins de France, a même dû refaire le plein de bouteilles entre samedi et dimanche. "Je ne dirais pas qu’on a été dévalisés, mais ça a bien marché", se félicite le commercial, conscient qu’il tient là un produit peu ordinaire, avec de solides arguments marketing.

75 % raisin, 25 % rhum

L’originalité du Quercy des îles tient d’abord à sa composition, résultat d’un assemblage de quatre ingrédients raffinés, sous appellation d’origine protégée (AOP). Il comprend 75 % de chasselas de Moissac, raisin de table inscrit au patrimoine culturel français par l’Unesco. "Un raisin issu d’une agriculture raisonnée", insiste Jean-Luc Gimeno. Assemblé à 25 % de rhum de Martinique, l’alcool fermente alors seize mois en fûts de chêne, avant d’être mis en bouteille, enrichi de piment d’Espelette et de vanille de Tahiti. "Il faut prendre ça comme un muscat, suggère le vendeur, qui propose des associations avec des jus de mangue ou d’ananas pour élaborer du ti punch. Il se savoure très frais, nature ou en cocktail, avec du champagne, voire même en cuisine. Son alliance avec le melon du Quercy est remarquable, ou utilisé en glaçage avec du foie gras poêlé, des fruits de mer flambés…" Fruité sans tomber dans l’excès de sucre, le Quercy des îles rappelle le Pineau des Charentes, associé lui à du Cognac. La mixture a fait fureur sur ce salon 2018. Le public prenant parfois un carton entier, pour offrir ou passer les fêtes de fin d’année. "Un client m’a passé commande de 24 bouteilles, fait savoir Jean-Luc Gimeno, qui commercialise son produit exclusivement en circuits courts, auprès de clients privés et sur les salons. Le producteur pour qui je travaille démarchait uniquement les revendeurs auparavant, mais ça ne fonctionnait pas. L’idée est de nous constituer un réseau de particuliers, de ne passer ni par les commerces, ni les grandes surfaces, ni les cavistes."

Installé sur 5 ha de coteaux dans un territoire reconnu pour son savoir-faire en matière viticole, le domaine du Bousquet se lance dans une aventure osée mais réfléchie, fort d’une production d’environ 100 000 bouteilles par an. De quoi se faire une place à la table des apéritifs.

Le Quercy des îles, Montaigu-de-Quercy, 18 € la bouteille.

Les manifestations, blocages et autres barrages filtrants n’ont, heureusement pour le rendez-vous, pas eu de graves conséquences sur la fréquentation. "Nous avons fait environ 400 entrées vendredi, et 600 samedi, relevait-on à l’entrée, en rappelant que l’événement rassemble en moyenne 1 200 à 1 500 personnes sur le week-end. On est dans la moyenne. Sans les gilets jaunes, on aurait certainement eu plus de monde. Mais nous avons tout de même vu des gens de la Lozère, du Lévezou et du Nord Aveyron.".

L'immobilier à Millau

126000 €

Charme et caractère pour cet appartement bourgeois 1900 rénové d'environ 91[...]

490 €

T3 situé au 1er étage d'un petit immeuble neuf et proche du centre-ville - [...]

620 €

T3 garage et grand balcon - Dans résidence proche de toutes les commodités[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir