Opération réussie pour les maillots jaunes

  • David, Maury, Caddy, Bonnet, Sanaia (de gauche à droite) et leurs partenaires ont parfaitement négocié leur déplacement dans l’Ariège, hier.	Photos : Jean-Louis Bories
    David, Maury, Caddy, Bonnet, Sanaia (de gauche à droite) et leurs partenaires ont parfaitement négocié leur déplacement dans l’Ariège, hier. Photos : Jean-Louis Bories J-L.B.
  • Caddy a inscrit un doublé.
    Caddy a inscrit un doublé. J-L.B.
Publié le

Le Raf n’est pas tombé dans le piège tendu par Luzenac, hier, et a validé son billet pour le tour suivant.

C’est une vraie parenthèse, ce terme si souvent utilisé par les entraîneurs pour évoquer les rencontres de Coupe de France et la façon dont elles s’intègrent à un calendrier dont le rythme est dicté par le championnat, que le Raf s’est offerte hier, face à Luzenac. Un terme qui prit en effet tout son sens en éloignant Laurent Peyrelade et ses hommes des repères et standards du National, en les confrontant à un stade et à un terrain pour le moins rustiques et à un adversaire moins animé par des considérations tactiques que ceux qu’ils ont l’habitude d’affronter.

Début de match échevelé

Au pied des Pyrénées, Poujol et ses partenaires eurent la chance de trouver face à eux une équipe joueuse, comme le reconnut leur entraîneur, ce qui leur facilita la tâche, et donc de ne pas tomber dans un traquenard. Une équipe déterminée à se rappeler au bon souvenir de bon nombre d’observateurs, quatre ans après l’épisode de sa montée en Ligue 2 validée sportivement mais refusée administrativement, suivie d’une rétrogradation en DHR, comme le confirmèrent plusieurs banderoles vues aux abords du terrain, dont une qui indiquait que le Lap (Luzenac Ariège Pyrénées) n’était "pas mort", mais une équipe naïve qui se fit punir d’entrée de jeu par David, à la réception d’un centre de Tertereau de la droite (0-1, 3e).

Mis sur les bons rails, les Ruthénois concédèrent néanmoins rapidement l’égalisation, à la suite d’un but d’Alonso (1-1, 6e), sans que cela les perturbe outre mesure puisque cinq minutes plus tard, Bonnet reprit victorieusement un centre de Mellot de la droite (1-2, 11e), avant que, quasiment dans la foulée, David, bien lancé par Caddy, ne permette à sa formation de prendre le large (1-3, 18e). "Ce qui est bien est que même quand Luzenac est revenu, on a réussi à marquer derrière", souligna Caddy, qui en fit lui-même la démonstration en permettant à Rodez de reprendre deux longueurs d’avance à l’heure de jeu (2-4, 60e), après que Luzenac avait réduit l’écart par l’intermédiaire de Tati Rogeiro, auteur d’une superbe frappe lobée sans contrôle (2-3, 24e), puis bousculé le Raf en haussant le rythme en début de seconde période. "Calmez, calmez", lança d’ailleurs Maury à ses coéquipiers, gestes à l’appui, aux alentours de la soixantième minute de jeu. Par cette consigne, le milieu de terrain invita les siens à ne pas se disperser - chose que David, nerveux, eut du mal à faire, ce qui lui valut d’être averti puis remplacé par Ruffaut à la 65e minute de jeu - et à ne pas oublier qu’ils avaient les cartes en main.

Guère inquiétés, les pensionnaires de National attendirent que ceux de Régional 1 accusent le coup physiquement et, le temps s’écoulant, croient moins en un retournement de situation pour enfoncer le clou, une nouvelle fois par Caddy (2-5, 78e), et ainsi s’offrir une fin de match tranquille, au cours de laquelle Bonnet (83e) et Douline (90e) se procurèrent deux nouvelles occasions (contre une pour Lieu, qui perdit son duel avec Mpasi à la 84e minute de jeu), et donc une parenthèse supplémentaire, dans trois semaines.

 

Romain Gruffaz
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

219 €

Appartement de type 1 avec coin cuisine équipée Centre-ville et proche cath[...]

75500 €

Au Centre historique de RODEZ, à quelques mètres de la place du bourg, un l[...]

311 €

Appartement de type II composé d'une entrée, cuisine équipée avec plaque vi[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?