L’office de tourisme à la croisée des chemins

  • Le président avec deux permanentes, Lucile et Magali.
    Le président avec deux permanentes, Lucile et Magali.
Publié le

L’équation a encore pas mal d’inconnues. Mais en dépit de ce que l’avenir fera, Najac est et restera un haut lieu touristique, moteur d’un territoire, comme le démontrent les chiffres énoncés par l’office de tourisme. Car en dépit des craintes de l’entrée de saison avec une baisse de fréquentation de 12 % sur le seul mois de juin, et proche de celle-ci en juillet, l’arrière-saison, en particulier septembre, a permis de combler une partie du retard. "Les résultats de la forteresse restent pour nous un baromètre", confiait la directrice Magali Gibelin. Son président Rémy Simon allant dans le même sens confirme : "Des structures comme nos offices de tourisme doivent sans cesse apporter de la plus-value, sinon les visiteurs nous squeezent. " En effet, de plus en plus de personnes effectuent leurs réservations en direct via internet sans passer par la case office. Une clientèle qui reste dans sa grande majorité composée de Français (75 %) avec un fort ressenti de présence de l’Ouest (Vendée, Bretagne, Gironde) ou de proximité (Tarn, Tarn-et-Garonne, Haute-Garonne, en particulier sur les week-ends). Par contre, le gros boom de cette année 2018 réside dans l’arrivée en force d’Espagnols. "Il nous faut donc aller plus loin dans ce sens en matière de promotion, en particulier au niveau de la Catalogne", opine la directrice. L’essentiel des demandes a trait aux visites (forteresse et village), même si les activités de pleine nature ont le vent en poupe. "Comme la randonnée", assure le président. Mais le summum est atteint avec les marchés, nocturnes ou diurnes, du dimanche matin, mais aussi les visites guidées nocturnes. "Notre problème est que nous sommes limités en nombre de personnes accueillies et que nous devons en refuser beaucoup trop." D’où pour l’avenir une accentuation attendue dans ce domaine.

"Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de nous structurer, conviennent la directrice et le président, mais aussi d’anticiper, de communiquer et de continuer à nous professionnaliser." Najac mise beaucoup sur les nouveaux "Grands sites", tout ensachant qu’il faut regarder le tourisme comme un levier économique en assurant plus de transversalité.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Najac

298000 €

Ensemble Immobilier de 3 Gîtes / Proche Najac Votre agence immobilière vo[...]

299000 €

Maison de maître dans un beau village médiéval. Idéal pour chambre d'hôte [...]

325000 €

Cet ancien corps de ferme est situé dans un petit hameau et profite d'un ch[...]

Toutes les annonces immobilières de Najac
Réagir