Justice

Meurtre de Mayran : le cri d’alarme de la mère d’Elodie

Abonnés
  • Meurtre de Mayran : le cri d’alarme de la mère d’élodie
    Meurtre de Mayran : le cri d’alarme de la mère d’élodie Archives J.A.T. / Archives J.A.T.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Élodie a été assassinée dans une ferme de Mayran en février 2016 par un homme qui sera reconnu irresponsable par la justice. Myriam, sa mère, alerte l’opinion via une pétition, sur les risques du manque de suivi de ceux qui sont reconnus dangereux par la psychiatrie.

La justice nous a tourné le dos. On ne peut rien faire pour nous aujourd’hui, mais de notre côté, on agit pour alerter l’opinion sur la gravité des comportements des gens déclarés irresponsables. Pour que cela ne se reproduise plus". Du sentiment d’injustice à celui d’abandon, Myriam Bonnefille se bat aujourd’hui pour que ce drame soit au moins utile à éveiller les consciences. D’autant que le meurtre d’Élodie Bonnefille, au matin du 17 février 2016 est encore dans toutes les mémoires tant il avait suscité d’émotion non seulement en Aveyron mais aussi dans tout le pays.

Cette jeune technicienne de la chambre d’agriculture avait été sauvagement agressée par un agriculteur de Mayran, Xavier Espinasse, qu’elle visitait dans le cadre de ses activités professionnelles. À l’arrivée des secours, tardivement prévenus, elle n’avait pas survécu aux coups dont elle avait été victime. Il est admis dans l’enquête que son agresseur l’avait transportée dans un étang pour faire croire à un suicide par noyade… Xavier Espinasse avait aussi reconnu "avoir entendu des voix" qui le poussaient à agir. Et avait préparé son sombre dessein, celui d’un meurtre par préméditation, pour lequel il ne sera finalement jamais jugé.

"On ne veut pas nous dire où il est interné"

Car après de longues expertises, il sera déclaré par la justice irresponsable de ses actes, décision suscitant incompréhension et désarroi des parents d’Élodie. "Aujourd’hui, ce qui est terrible, c’est que l’on ne sait pas où il est interné, on ne veut pas nous le dire, proteste Myriam. Et nous assurer qu’il est soigné, car pour nous il est dangereux, il peut recommencer un jour. Pourquoi personne ne peut savoir où il est ?"

Sur NRJ 12 le 26 novembre

Lundi 26 novembre à 21 heures, la chaîne NRJ 12 diffusera dans son émission Crimes, qui dissèque les grands faits divers, un long document sur l’affaire de Mayran, avec de nombreux témoignages sur l’enquête et la personnalité des protagonistes.Myriam Bonnefille est "inquiète de voir l’émission", qu’elle n’a pas visionnée en amont.

Dans ce contexte, c’est donc un nouveau combat lancé par les proches de la victime pour tirer une sonnette d’alarme : exiger un accompagnement et un suivi des personnes sous traitement psychiatrique quand elles sont potentiellement dangereuses, et avant qu’elles ne passent à l’acte et soient déclarées irresponsables.

Une pétition de plus de 17 000 signatures

Myriam Bonnefille assure que le meurtrier (définitivement présumé) de sa fille s’était vu administrer un traitement psychiatrique bien avant les faits. "S’il s’était vraiment soigné, il n’aurait pas fait cela nous ont dit les psychiatres. Xavier Espinasse lui-même disait qu’il n’allait pas bien et personne n’a rien fait. Il n’y a pas de suivi pour les schizophrènes qui ne se rendent pas compte qu’ils sont dangereux. Il faut faire bouger les choses à ce niveau-là. Dès le diagnostic, leur accorder des tuteurs pour les suivre, savoir s’ils se soignent ou non…"

La marraine d’Élodie a lancé une pétition pour relayer le cri d’alarme de Myriam. Sur change.org 17 000 signatures sont venues soutenir cet appel à la justice et à la médecine. Et il y en aura sûrement bien d’autres après la diffusion de l’émission Crimes relatant l’affaire, le 26 novembre à 21 heures sur NRJ12. "Cette émission nous permettra de penser que quelque chose va bouger sur ce genre de problème, insiste Myriam Bonnefille Car, encore une fois, cet homme peut recommencer. Et ce serait un échec pour nous si l’on n’a pas réussi à se faire entendre"

 

Christophe Cathala
Voir les commentaires
L'immobilier à Mayran

60000 €

Exclusivité.Maison d'environ 50 m² habitables avec jardinet, ainsi qu'une g[...]

Toutes les annonces immobilières de Mayran
Réagir