Rugby : le derby de la peur entre Decazeville et Millau

  • Millau a besoin de points
    Millau a besoin de points PIXMIL
  • Decazeville sans filet
    Decazeville sans filet
Publié le
Centre Presse

Après LSA – SCD il y a 15 jours (23-16) et SOM – LSA la semaine dernière (30-28), place aujourd’hui au 3e choc départemental de Fédérale 2, SCD – SOM. Decazevillois et Millavois ne réalisent pas la saison espérée et cette partie au stade Camille-Guibert doit marquer leur parcours. Si Millau gagnait, il remporterait le triptyque aveyronnais de la phase aller.

Est-ce vraiment un derby lorsque les Decazevillois rencontrent Millau ? Dans le Bassin, on préfère le terme rencontre entre Aveyronnais car cette confrontation n’a pas la saveur d’antan d’un affrontement contre Rodez, Lévezou ou encore Figeac. Toutefois, ce match est à classer parmi les chocs de cette partie de championnat pour les Decazevillois qui espèrent enchaîner après un succès face à Malemort dimanche dernier (26-13).

Une deuxième victoire consécutive à Camille-Guibert oxygènerait bien le groupe de Fabrice Landes et Cyril Petit et permettrait au SCD de créer un relatif écart avec l’adversaire du jour. À égalité de points au classement, Decazeville et Millau ont une belle opportunité de creuser un écart circonstanciel sur les deux relégables qui devront, pour Malemort recevoir Villefranche-de-Lauragais, et pour Castelnaudary se déplacer avec craintes à Castelsarrasin. Ce dimanche pluvieux pourrait se transformer en une belle éclaircie pour le vainqueur de cette rencontre qui se détacherait au classement en misant bien entendu sur les défaites conjuguées de Malemort et de Castelnaudary.

Avant d’en arriver à ce bilan, le Sporting se doit de se remettre en selle après une rencontre en deux temps face à Malemort, comme le rappelle Fabrice Landes : "Si nous parvenons à mettre les mêmes ingrédients qu’en première période, nous pouvons nous faciliter la rencontre. Toutefois, l’adversaire n’a pas la même tonalité. On sait que Millau est dense devant et propose un beau jeu de mouvements. Si nous sommes aussi présents défensivement que face à Malemort et que tout le groupe fait les efforts nécessaires, cela sera plus limpide pour notre jeu."

Dernier tour de vis

Et très vite, le coach decazevillois enchaîne : "Nous n’avons pas droit à l’erreur. Ce match est déterminant. D’abord, pour le classement. Et ensuite par son aspect psychologique. Car le vainqueur prendra quelque peu l’ascendant sur son adversaire. Chez nous, nous nous devons d’enchaîner un deuxième succès. Les gars savent ce que l’on attend d’eux. Un dernier tour de vis avant un week-end de repos." Encore fragile et toujours dans l’espoir d’aborder les matches retour plus tranquillement, le Sporting aura fort à faire, aujourd’hui, d’autant plus que l’infirmerie se remplit de façon inquiétante. Ainsi, les coaches accusent deux forfaits de taille avec la blessure au genou de son perforateur Mel De March et de son seconde ligne Quentin Fiches, ajoutés au forfait depuis deux matches maintenant de Jean-Baptiste Marty et à la suspension de Dimitri Salles. Un temps incertains, Lorenzo Lema et Maxence Teixiera sont, eux, aptes.

A Millau, après l’entraînement de mercredi, les coaches Didier Chouchan et Baptiste Majorel étaient dans l’incertitude pour la composition d’équipe. La première ligne entièrement blessée, dimanche, face à LSA, est restée aux soins. Raphanel, Ayral et Jincharadzé étaient ainsi très incertains. Les deux premiers sont finalement forfaits, le troisième bien présent, au poste de pilier gauche. Quant à la deuxième ligne, un temps incertain lui aussi, Laurent Ferrero peut en fait tenir sa place, Sébastien Galtier devrait donc prendre place sur le banc.

Autre état d’esprit

Les Millavois, qui sont toujours rentrés bredouilles de l’extérieur cette saison, se déplacent avec l’ambition et l’humilité de ramener des points dans ce derby. Depuis leur dernière victoire, les rugbymen ont changé d’état d’esprit. "Ça va mieux. Les joueurs ont vu qu’ils étaient capables de le faire, ils savent qu’ils ne sont pas à leur place dans ce classement, assure le coach, qui ajoute : Nous avons rectifié les choses depuis cette victoire. Il faut faire les 80 minutes comme lors du dernier match, faire du jeu."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?