Les lycéens solidaires du mouvement "gilets jaunes"

  • Les lycéens étaient une soixantaine devant leur établissement, mardi matin.
    Les lycéens étaient une soixantaine devant leur établissement, mardi matin. mdl
Publié le

Des élèves de Jean-Vigo ont bloqué leur lycée mardi, toute la journée.

Au tour des lycéens de rejoindre le mouvement. Mardi matin, une soixantaine d’élèves de l’établissement Jean-Vigo ont manifesté devant leur lycée, en soutien aux "gilets jaunes". Manifestation spontanée ou supervisée par les "gilets jaunes" eux-mêmes ? Toujours est-il qu’une poignée d’élèves de seconde, de première et de terminale avaient déployé pancartes et palettes devant leur établissement, dans le but de faire valoir, eux aussi, leur appui au mouvement national.

"Nous aussi, nous sommes inquiets pour notre avenir"

"Nous sommes là pour apporter notre soutien aux gilets jaunes, un mouvement citoyen dans lequel on se reconnaît, soulignait mardi matin Emma, l’une des jeunes manifestantes, âgée de 18 ans. Mais notre colère vient également du fait que nous sommes, nous aussi, inquiets pour notre avenir. Quel va être le futur des étudiants, quand on nous parle de la fin de la gratuité des universités, ou encore de Parcours Sup ? Nous craignons d’être en galère pour nous loger, mettre de l’essence… Il y a des inquiétudes autour de nos futures conditions de vie." Présents sur place en petit comité, les "gilets jaunes" millavois ont fait part de leur satisfaction à la vue de cette mobilisation lycéenne. " Ça fait plaisir de voir cet élan de soutien, mais c’est surtout pour eux une prise de conscience au sujet de leur avenir", relevait ainsi Mia, l’une des "gilets jaunes" à l’origine du mouvement millavois du 17 novembre.

La mobilisation des lycéens de Jean-Vigo s’est prolongée jusqu’à la fin de la journée de mardi.

Ils ont mis en place un barrage filtrant, laissant entrer et sortir les autres élèves. Les élèves grévistes ont naturellement été pointés absents de cours, et leurs parents prévenus. "Le principal et le CPE nous ont refusé l’accès au lycée, à l’internat et à la cantine", soutenait mardi matin les jeunes manifestants, qui parlaient d’heures de colle pour les grévistes et de "pression" de la part de l’établissement. Des éléments que n’a pas confirmé Pierre Pipien, le proviseur du lycée. " Notre priorité est d’assurer la sécurité des élèves, qu’ils soient manifestants ou non. Les élèves absents de cours seront notés comme tels, leurs parents prévenus. Mais ils peuvent manger au réfectoire et accéder à l’établissement."

Des lycéens qui envisagent de poursuivre leur action plusieurs jours.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Millau

305 €

Appartement de type 2 avec balcon. - TARN - A louer au cœur de Millau, proc[...]

460000 €

Vous êtes ambitieux ? La rénovation ne vous fait pas peur ? A découvrir cet[...]

565 €

Appartement type 2 avec PARKING et BALCON - CAUSSE NOIR - A louer, dans une[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?