L’amygdalectomie, inutile 7 fois sur 8

  • L’amygdalectomie, inutile 7 fois sur 8
    L’amygdalectomie, inutile 7 fois sur 8
Publié le

L’amygdalectomie, encore trop automatique ? Selon des chercheurs de l’Université de Birmingham, sur 18 000 enfants britanniques dont les amygdales ont été prélevées, seul une fois sur huit, l’intervention était justifiée !

Au Royaume-Uni, la politique en vigueur pour bénéficier amygdalectomie est la suivante : l’enfant doit avoir été diagnostiqué d’au moins sept maux de gorge sur une année, plus de cinq maux de gorge par an, durant 2 ans ou 3 maux de gorge par an pendant trois années consécutives.

Mais cette politique est-elle vraiment appliquée ? Pas vraiment si l’on en croit des chercheurs de l’Université de Birmingham. En analysant les dossiers médicaux de 18 000 jeunes britanniques dont les amygdales ont été ôtées, ils ont observé que très peu entraient dans l’une des trois catégories. En fait, dans seulement 11,7% des cas – soit plus de 2 000 enfants – l’ablation des amygdales était justifiée.

Ainsi, selon les scientifiques, ce seraient quelques 32 500 enfants qui subiraient chaque année une amygdalectomie inutile entraînant un coût de 36,9 millions de livres sterling. Les auteurs se questionnent en outre sur la nécessité d’un tel acte, qui comme tout acte chirurgical comporte des risques, notamment un risque hémorragique.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?