Produire de la viande à l’herbe : un sujet qui rassemble

Abonnés
  • Des agriculteurs venus de différentes régions de France ont visité l’exploitation de Roland Carriéà Vitrac-en-Viadène.
    Des agriculteurs venus de différentes régions de France ont visité l’exploitation de Roland Carriéà Vitrac-en-Viadène.
Publié le

L’engraissement à l’herbe est une question qui prend de plus en plus de place dans les pratiques des éleveurs de bovins et d’ovins allaitants. Cette technique a fait ses preuves sur la qualité des produits finis et le coût de l’engraissement des animaux. C’est pourquoi l’Apaba1 et les Civam2 membres du projet Agriculture durable de moyenne montagne (ADMM) ont organisé des journées sur le thème de l’engraissement des animaux à l’herbe.

Le réseau Agriculture durable de moyenne montagne (ADMM) est un regroupement de paysans du Massif Central qui souhaitent vivre de leur métier en maîtrisant leur système de production de manière autonome, en produisant des produits de qualité, en réduisant les intrants, en limitant leur impact sur le milieu et en construisant des solutions adaptées à leur contexte en s’appuyant sur l’expérience collective.

Une cinquantaine d’éleveurs venus de toute la France se sont donc retrouvés en Aveyron pour participer à ces journées thématiques.

Pour la première demi-journée consacrée à l’élevage ovin, Richard Bony les accueillait sur son exploitation à Campuac (12). Éleveur de brebis depuis plus de 25 ans, il élève 360 brebis et commercialise environ 400 agneaux chaque année. Les agneaux pâturent avec leur mère dès la naissance et sont majoritairement engraissés à l’herbe.

Après la visite de l’exploitation et les discussions autour des pratiques de l’éleveur, tout le monde s’est retrouvé pour échanger sur les pratiques d’engraissement de chacun. Depuis l’Hérault jusqu’en Ille-et-Vilaine, les éleveurs ont échangé sur leurs systèmes, leurs contraintes et leurs pratiques d’élevage et d’engraissement des agneaux.

Le lendemain, agriculteurs et animateurs des différents réseaux se sont retrouvés chez Roland Carrié à Vitrac-en-Viadène (12) pour échanger sur l’engraissement à l’herbe des bovins.

Roland est éleveur de vaches Aubrac depuis les années 1980 et commercialise ses animaux en vente directe, en circuit court auprès des collectivités et en circuit long. La visite de l’exploitation, ponctuée de divers échanges sur l’élevage, la gestion de l’eau ou encore la taille des arbres pour nourrir les animaux en période de sécheresse, s’est poursuivie par des témoignages sur les pratiques dans les différentes régions françaises.

Après un repas aveyronnais traditionnel préparé par notre hôte, les échanges ont repris sur la commercialisation à travers des témoignages des différents groupes d’éleveurs.

Le projet ADMM bénéficie du soutien financier du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la forêt, du Commissariat général à l’égalité des territoires et des régions Occitanie et Nouvelle Aquitaine.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Argences En Aubrac

76000 €

PLATEAUX DE L'AUBRACVenez découvrir cette grande bâtisse de 254 m² , à réha[...]

136900 €

Dans un bourg dynamique du nord Aveyron, maison de ville/immeuble composé p[...]

89000 €

PROCHE SAINTE GENEVIÈVE SUR ARGENCEVenez découvrir cette jolie maison de 4 [...]

Toutes les annonces immobilières de Argences En Aubrac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?