Rodez : aubaine à Aubenas ?

Abonnés
  • Aboitiz (au centre) et ses partenaires parviendront-ils à bien finir cette phase aller compliquée, aujourd’hui, sur le terrain d’Aubenas ?
    Aboitiz (au centre) et ses partenaires parviendront-ils à bien finir cette phase aller compliquée, aujourd’hui, sur le terrain d’Aubenas ? Jean-Louis Bories / Jean-Louis Bories
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Loin d’être favori, Rodez, qui reste sur un succès lors de la dernière journée, va tenter d’obtenir un résultat positif aujourd’hui (15 h 30), à Aubenas, et de bien conclure la phase aller du championnat.

Ne pas se fier aux apparences. C’est bel et bien par un déplacement qui s’annonce compliqué, à Aubenas, sur le terrain d’une formation qui évoluait l’année passée encore en poule Élite de Fédérale 1, que Rodez va conclure la phase aller du championnat, cet après-midi (coup d’envoi à 15 h 30). Un rendez-vous que la formation entraînée par Arnaud Vercruysse aborde délestée d’une petite dose de pression grâce à sa victoire obtenue face à Céret, à domicile il y a quinze jours (34-28), mais avec ces doutes dont elle ne parvient pas à se défaire, liés au manque de constance dont elle fait preuve depuis le début de la saison.

"Encore une fois, on a bien travaillé cette semaine, avec beaucoup d’intensité, mais depuis le début de la saison, on a vu que par moments, il y avait un décalage entre ce qu’on faisait à l’entraînement et en match", a indiqué Vercruysse, avant d’avancer une nouvelle fois comme explication l’inexpérience de l’effectif : "Il est jeune, tant sur le plan individuel que sur celui du vécu collectif, mais il continue à travailler, à apprendre, et quand tu apprends, tu fais des erreurs et tu te retrouves confronté aux échecs".

Révélateur

Contraint de se passer, aujourd’hui, des services de plusieurs joueurs pour cause de blessure (Dahir, Laurès, Auréjac, Alonso, Jarreau, Tachat) ou de suspension (Théron), l’entraîneur ruthénois, qui s’attend à des conditions météorologiques difficiles, espère que ses hommes confirmeront ses propos et leur apprentissage, eux qui, dans un contexte similaire, s’étaient inclinés à domicile contre Saint-Sulpice-sur-Lèze il y a deux mois (21-14). "Depuis ce match, on a travaillé, mais la question est : est-ce que les joueurs auront appris de leurs erreurs ?", interroge-t-il, conscient que cette rencontre dans l’Ardèche aura valeur de révélateur, face à un adversaire dont le classement ne reflète pas les qualités.

"Aubenas a un mode de fonctionnement pro à 100 %. Normalement, cette équipe doit terminer à l’une des quatre premières places du championnat. Elle maîtrise plutôt bien le secteur de la conquête directe, avec un joueur comme Wesley Kotze, qui était chez nous l’an dernier, et se montre très performante. Elle n’encaisse pas beaucoup de points, est bien en place et dispose de bons plaqueurs", a-t-il souligné, avant d’insister sur la nécessité pour Roca et ses partenaires de faire preuve de "discipline et de détermination dans la conquête".

"Tu dois te retrousser les manches et lutter"

Alors que les dirigeants du club attendent toujours l’officialisation de l’engagement d’un nouveau partenaire (lire notre édition de mardi), les joueurs vont donc devoir éviter de reproduire la même prestation qu’à Narbonne, lors de leur dernier déplacement en date (défaite 43-7 lors de l’avant-dernière journée), et, pour y parvenir, faire abstraction de ce contexte compliqué.

"On navigue à vue, ce qui a obligatoirement une influence, admet Vercruysse. On peut dire que les joueurs sont jeunes, que ce n’est pas évident pour eux, mais quand tu travailles dans une structure et que tu sais qu’elle a des difficultés, tu dois te retrousser les manches, comme on me l’a appris à titre personnel, et lutter, sinon tu te laisses vite déborder par l’adversité. On a face à nous des gens issus des générations Y ou Z, qui sont dans la recherche du spontané, de la récompense immédiate, mais qui ne sont pas dans l’optique de révéler un caractère fort, de se mesurer à cette adversité. C’est à nous, dans le staff, de nous y adapter et de trouver les bons arguments quand on leur parle, les bons leviers à actionner."

Romain Gruffaz
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

523 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement avec vue degage[...]

251 €

Studio équipé d'une kitchenette, dans une résidence calme et étudiante proc[...]

289 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Agréable studio en coeur de[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir