Retour sur une cérémonie du centenaire riche en émotion qui a fédéré les habitants

Abonnés
  • Soixante-dix neuf noms gravés sur le monument aux morts de Flavin.  79 noms lus un à un par des enfants. 79 noms salués à chaque fois par un « Mort pour la France » prononcé par un groupe d’enfants.  79 bougies déposées par un enfant sur le Monument, au fur et à mesure que s’égrenait la triste litanie, 79 signes d’espoir qui brillaient  dans la nuit.
    Soixante-dix neuf noms gravés sur le monument aux morts de Flavin. 79 noms lus un à un par des enfants. 79 noms salués à chaque fois par un « Mort pour la France » prononcé par un groupe d’enfants. 79 bougies déposées par un enfant sur le Monument, au fur et à mesure que s’égrenait la triste litanie, 79 signes d’espoir qui brillaient dans la nuit.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La cérémonie du centenaire de la paix de 1918, a rassemblé à Flavin, des centaines d’adultes et d’enfants unis dans une même émotion. Cette commémoration s’est déroulée en deux temps.

Tout d’abord, a eu lieu dans l’église la projection sur grand écran d’un documentaire de 35 minutes, montage de textes, lettres, images, vidéos, des documents sources prêtés soit par les habitants de la commune ou l’Office national des anciens combattants et victimes de guerres, soit récupérés auprès des Archives départementales ou nationales, l’ensemble lié et souligné par des musiques classiques. Le scénario original de ce documentaire : faire revenir un soldat flavinois qui nous raconte sa guerre. L’initiatrice et l’organisatrice de cette cérémonie particulière, Isabelle Sèze, adjointe à la culture, est professeur d’histoire. Elle sait que pour bien prendre conscience de la réalité cachée derrière les chiffres (9,5 millions de soldats tués, un milliard d’obus tirés en quatre ans), rien ne vaut le contact personnel avec des documents réels et qu’il est important de transmettre le devoir de mémoire aux jeunes générations. C’est pourquoi, les enseignantes des deux écoles ont été sollicitées pour réaliser un projet pédagogique artistique autour des visages des Poilus ainsi qu’un paysage sonore incluant l’appel aux morts pour la France déclamé par les enfants. La lecture des lettres écrites aux Poilus flavinois a été enregistrée par trois élèves et les professeures. Pour conclure cette première partie de la cérémonie, "le Soldat" de Florent Pagny a été interprété avec justesse par la chorale A-Croche-Chœur de Flavin.

Sur la place de l’église, au monument aux morts , ont ensuite eu lieu les discours officiels, et l’appel aux morts pour la France, devant les représentants des Anciens combattants et un détachement d’Officiers de l’UNOR 12 (Union Nationale des Officiers de Réserve, section Aveyron). Tous les enfants étaient habillés de blanc, symbole de la Paix, mot qu’ils avaient écrit en grand devant le monument. La Marseillaise a été chantée une première fois par la chorale A-Croche-Chœur puis reprise par les enfants avant d’être jouée par la fanfare Le Réveil de Pont de Salars. Après la cérémonie, de très nombreux participants ont partagé leur émotion autour du pot de l’amitié offert par la municipalité de Flavin.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Flavin

520000 €

Située sur un parc arboré de 8.760m2, avec piscine, venez découvrir cette c[...]

87000 €

Maison avec de beaux volumes. 1 véranda, 1 salon/ salle à manger, 1 grande [...]

495000 €

En plein centre de Flavin, Immeuble (300m2) entièrement loué, comprenant de[...]

Toutes les annonces immobilières de Flavin
Réagir