Les Délices du Rougier relèvent tous les défis

  • Adeline Boulou ajoute toujours une pincée d’éthiquedans ses recettes de biscuits.
    Adeline Boulou ajoute toujours une pincée d’éthiquedans ses recettes de biscuits.
Publié le

Les éco-défis invitent des entrepreneurs à s’investir dans des démarches écoresponsables.

Depuis 2016 la Chambre de métiers et de l’artisanat, en partenariat notamment avec le Parc naturel régional des Grands Causses, organise les éco-défis. L’objectif est simple, répondre à une nécessité dans l’air du temps : inciter les acteurs de l’activité économique du département à se développer durablement.

Huit thématiques à développer

Restauration, bâtiment, commerçants ou artisans, 41 entreprises ont été labellisées pour leurs actions et leur engagement pour l’environnement. Le "jeu" consiste à définir différents points, sur huit thématiques – déchets, eau, énergie ou encore emploi, social –, à développer ou améliorer, avec un accompagnement personnalisé. Une évaluation est réalisée au bout d’un an et les bons élèves sont ainsi récompensés par le label.

Si les problématiques climatiques sont devenues évidentes, agir au sein d’une entreprise au quotidien est moins certain. À la biscuiterie des Délices du Rougier, l’idée d’une solidarité, qui plus est environnementale, est aussi présente que la farine dans les recettes d’Adeline. "Je suis déjà très impliquée sur mon territoire, affirme Adeline Boulou, la créatrice de la petite entreprise de Briols. Je pense que même dans un petit village de soixante habitants on peut faire bouger les choses. C’est avec de petites gouttes d’eau que l’on fait les grandes rivières."

Tri sélectif, économie d’énergie, emploi d’un travailleur handicapé, Adeline avance depuis le début avec une éthique très appuyée. "Les éco-défis sont stimulants, souligne la cuisinière dont les recettes sont inspirées de ses grands-mères. Ça permet de faire évoluer nos pratiques, de se remettre en question. J’invite vraiment toutes les entreprises à participer. " Les nouvelles actions mise en place par la jeune femme dans son atelier de biscuits faits maison ont consisté à améliorer ses consommations d’énergies en installant des panneaux à Led mais surtout à continuer ses démarches pour l’insertion de personnes en situation de handicap. " J’ai embauché une deuxième personne souffrant de problèmes mentaux, détaille la mère de famille. Nous avons amélioré notre façon de trier nos déchets tout en adaptant les postes de travail à leurs difficultés, notamment au niveau de la signalétique. On a toujours quelque chose à apprendre des personnes différentes. "

Une vision bien ancrée

Et à propos d’altérité, Adeline a une vision bien ancrée. " Mais enfants côtoient nos employés et pour eux, être gros, maigre, noir, blond, ou être handicapé, c’est juste être différent, insiste-t-elle. Nos petits voient comment nous agissons sur notre environnement, l’extérieur. Je veux avoir des réponses à leur donner, les aider à changer leur regard. Ils ont des téléphones, comme tout le monde, mais cela n’empêche pas d’être moderne. "

Et pour faire évoluer les mentalités, Adeline a de la suite dans les idées. " Même si le défi est terminé pour moi, je me laisse trois à cinq ans pour travailler sur toutes les thématiques sans exceptions. Je réfléchis à des livraisons mutualisées par exemple. Quand on veut, on peut mais si on veut, on fait. "

Onze artisans et commerçants ont été labélisés pour cette troisième édition.

La voie (verte) est ouverte.

Contact éco-defis à la Chambre de métiers : 05 65 77 56 00 ou à mouhamadou.kebe@cm-aveyron.fr

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

350 €

N79 - A louer grand studio situé au 1er étage d'un immeuble rue du Rajol.Il[...]

380 €

Grand appartement T1 avec TERRASSE - A louer, dans une résidence fermée, au[...]

410 €

N201 - A louer appartement T2 situé en rez-de-chaussée boulevard Richard.De[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?