Social

Ouest-Aveyron : les lycéens decazevillois et villefranchois restent mobilisés

  • Une quarantaine de lycéens de Raymond-Savignac a maintenu le blocage filtrant, les cours étant assurés.
    Une quarantaine de lycéens de Raymond-Savignac a maintenu le blocage filtrant, les cours étant assurés. CPA - CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Inquiets pour leur avenir, les lyceéns de Decazeville et Villefranche-de-Rouergue ont filtré l'entrée de leurs établissements ce jeudi matin. A Villefranche, des gilets jaunes ont bloqué l'accès au centre Leclerc.

À Decazeville aussi, les lycéens se mobilisent

Une bonne centaine d’élèves du lycée La Découverte à Decazeville ont manifesté dès 8 heures ce jeudi matin devant l’entrée de l’établissement. Inquiets pour leur avenir, les jeunes dénoncent la réforme du bac et le système Parcoursup.

Ils avaient envisagé un blocage total de l’établissement, mais ils se sont finalement ravisés en mettant en place un barrage filtrant. « On n’est pas là pour faire chier nos camarades. Si certains souhaitent aller en cours, on les laisse passer », explique Loïc, élève de terminale. "Nous sommes contre Parcoursup, que nous jugeons inégalitaire. Ce n’est pas parce qu’on est un élève mauvais au lycée qu’on ne pourra pas s’épanouir à la fac", disent-ils à propos de ce système d’affection dans l’enseignement supérieur, qui laisse, à leurs yeux, trop de jeunes sur la touche. "On a des copains qui n’ont obtenu aucune affection et qui ont été contraint de prendre une année sabbatique ou de travailler au MacDo…".

Au lycée La Découverte, cette soudaine mobilisation des élèves (elle n’était pas annoncée) n’a pas surpris le proviseur. "Au vu de l’actualité, on s’y attendait d’un jour à l’autre", commente le proviseur, qui a reçu et écouté les représentants des lycéens. "Ils sont inquiets pour leur avenir, alors on essaie de les rassurer".

 

Barrage filtrant dans un lycée de Villefranche-de-Rouergue

Action surprise d'un groupe de citoyens, apparentés aux Gilets jaunes, ce  jeudi matin à Villefranche-de-Rouergue, jour du marché hebdomadaire. Les manifestants ont établi un barrage, d'abord total puis filtrant, devant la grande surface Leclerc, route de Montauban, au grand dam de la direction et des employés du magasin. Leur mouvement voulait dénoncer "la surconsommation dans les hypermarchés, la désertification des commerces en centre-ville, la disparition des terres agricoles, l'injustice et  la fraude fiscale, les politiques destructrices de l'environnement". Par ailleurs, un groupe d'une quarantaine de lycéens a maintenu le blocage du lycée Raymond-Savignac, commencé lundi. Un blocage filtrant, les cours étant assurés.

Réagir