Bozouls : la nouvelle mairie a été inaugurée

  • Jean-Luc Calmelly présente l’Hôtel de ville aux élus.
    Jean-Luc Calmelly présente l’Hôtel de ville aux élus. CPA / CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

C’est avec les chants des enfants de l’école Arsène-Ratier que le maire Jean-Luc Calmelly a accueilli Jean-François Gailliard (président du département), Jean-Claude Luche et Alain Marc (sénateurs), Stéphane Mazars (député) ; Michèle Legrand (secrétaire générale de la préfecture) et de nombreux élus, chefs d’entreprises et prescripteurs pour l’inauguration de la mairie.

Le maire a rappelé que "le bâtiment initial ne proposant pas les surfaces consignées dans le cahier des charges, il a été lancé un appel à candidature puis un concours d’architecte sur les deux bâtiments : mairie et trésorerie. Le cabinet Navecht a été retenu à l’unanimité par la commission dédiée en fonction de deux critères essentiels : l’innovation et donc la créativité et le fait de concentrer les services en un lieu unique, en créant un deuxième étage de manière à indiquer de façon symbolique le centre-ville, en haut de la place en face du canyon et de l’église Ste-Fauste".

Petite parenthèse historique

Depuis la révolution qui a transformé les paroisses en municipalité, la mairie incarne la primauté du pouvoir politique sur le spirituel. Ce n’est qu’en 1829 que les premières aides ont été adressées au préfet pour l’acquisition et la construction d’une maison commune qui abriterait la maison d’école et la justice de paix. Les travaux se sont échelonnés sur 10 ans.

"Inspirés par le cabinet Navecht, a poursuivi le maire, il a paru judicieux d’apposer un témoignage de modernité pour cette réhabilitation avec des matériaux inscrits dans le paysage, à savoir la pierre, le calcaire, le bois, le cuivre et le verre, une mairie tournée vers l’usager sous des formes inédites et modernes. 1,3 M€ injecté dans l’économie locale pour l’aménagement des deux bâtiments communaux". "Il y a des moments d’inquiétudes et de satisfaction et Bozouls est le type même de ce que l’on souhaite dans le département, Bozouls agit et c’est une image porteuse pour l’avenir et un symbole de la république", ajoutait Jean-François Gailliard.

Les parlementaires ont fait échos aux événements qui se déroulent sur le territoire français en précisant que l’on a le droit de manifester mais que l’on n’a pas le droit de dégrader les symboles de la République comme les préfectures....

"Bozouls a toujours été dans l’action avec une image dynamique", résumait quant à lui Jean-Claude Luche. Michèle Lugrand concluait en s’appuyant sur l’emblème de la liberté, égalité fraternité : "L’Etat investit dans les communes comme c’est actuellement le cas avec la téléphonie (très haut débit) et il ne se désengage pas des territoires".

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Bozouls

254400 €

Située dans le centre ville de BOZOULS à proximité de toutes les commodités[...]

254400 €

Maison traditionnelle avec terrain attenant de plus de 1000 m² comprenant a[...]

279000 €

Villa T6 construite dans les années 70 dans un parc arboré, clôturé et sécu[...]

Toutes les annonces immobilières de Bozouls
Réagir