Inauguration de la déviation : "Enfin !"

Abonnés
  • Une inauguration en musique avec une foule d’élus et quelques Gilets jaunes.
    Une inauguration en musique avec une foule d’élus et quelques Gilets jaunes. OC
Publié le

Quarante ans d’attente valaient bien pareille fête. La foule a répondu présente. Les Gilets jaunes aussi.

Ce soir, c’est Noël pour Espalion, pour l’Aveyron, pour les chefs d’entreprise, pour les services du département ! " Jean-Claude Luche, sénateur, a aussi rappelé hier son poste d’ancien patron du Département à l’occasion de l’inauguration de la déviation d’Espalion en interpellant Simone Anglade, actuelle conseillère départementale Lot et Truyère. "J’ai été élu en mars 2008 et je t’avais promis le contournement. Il est fait !"

De la joie et de l’émotion donc pour fêter l’ouverture de la déviation d’Espalion dont le montant s’est légèrement élevé à l’arrivée : 25,8 M€. Mais sécurité routière et attractivité sont à ce prix dans les propos des élus, parlementaires et représentant d’État. Éric Picard, maire d’Espalion, s’est laissé emporter par l’anaphore comme figure du style, en répétant : "Enfin !" Comme le titre du dernier disque de Michel Polnareff paru après 28 ans d’attente, à l’instar finalement de la déviation… Avec aussi un hommage aux victimes de la route et un clin d’œil plus ou moins suggestifs aux commerçants : "Être visionnaire, ne pas construire c’est mourir", énumérant les grandes pages de la construction d’Espalion. De son côté, Simone Anglade, a énuméré la longue histoire de l’unique déviation, en admettant : "Ce contournement a fait couler beaucoup d’encre" mais dont "tous peuvent être fiers". Pour cette raison, et aussi en clin d’œil à l’inauguration voici 14 ans jour pour jour du viaduc de Millau avec Sylvie Pullès, le groupe folklorique Espalionnais "Lo Bourréio d’Olt" a célébré en musique Espalion et l’Aveyron. L’Aveyron dont son président, Jean-François Galliard, n’oublie pas l’autre désenclavement, celui du numérique en rappelant le déploiement effectif de la 4G au 31 décembre 2022. Et en cette période annonçant les vœux, il a tenu à partager le sien : "Il faut avoir conscience que nous sommes dans le même bateau, il faut agir ensemble, au moment où les départements sont en danger".

Enfin, une poignée de Gilets jaunes a débarqué, remettant leurs doléances à qui de droit, retardant du même coup la cérémonie de la coupure du ruban tricolore et la ternissant (jaunissant ?) en provoquant une visite avancée des trois bus affrétés pour les élus. Décidément, la déviation d’Espalion aura connu des soubresauts jusqu’au bout.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

388 €

Vous cherchez un logement situé proche de l'IUT du Lycée Monteil et de tout[...]

284 €

RODEZ : Studio lumineux dans un petit collectif à proximité de Champollion,[...]

330 €

Ce studio vous propose: Une entrée avec placard de rangement Une pièce prin[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?