L’histoire du maquis Antoine contée

  • Camille Pech, mémoire activedu maquis Antoine, a reçu un vibrant accueil à Sauveterre.
    Camille Pech, mémoire activedu maquis Antoine, a reçu un vibrant accueil à Sauveterre.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Vendredi 7 décembre, s’est tenue à la salle du Four banal de Sauveterre, une conférence sur la complexité de la montée en puissance de la résistance française à partir de l’armistice signée en 1940.

Cette causerie tenue par Camille Pech, fils du commandant Antoine Pech, du maquis de Sauveterre-Villelongue, était organisée dans le cadre du Culture et Patrimoine en Naucellois (Cepen) association intercommunale, qui une fois par mois, propose une conférence sur un thème varié (histoire, culture…), (A Naucelle on raconte) et deux associations dédiées au devoir de mémoire à la Résistance, CVAMA Les Compagnons de Villelongue et Amis du Maquis Antoine, association dont le siège est à Cabanès.

Camille Antoine aura, par moult détails historiques, en s’appuyant en partie sur l’ouvrage conçu par le général Lavigne-Delville, réécrit cette année par sa fille Sylvie Liu et édité par les Compagnons de Villelongue et sur des documents photographiques et filmés, fait une description et une analyse détaillée des actes et agissements en période de guerre et d’occupation de ces résistants de l’ombre.

En effet la plupart des maquisards agissaient en recourant à des techniques de guérilla pour s’attaquer à la Milice et aux troupes d’occupation allemande. Ils constituaient également une filière d’évasion pour les aviateurs britanniques dont l’avion avait été abattu et pour les juifs. Cette forme de clandestinité n’était possible que quand le terrain s’y prêtait, principalement dans le sud, le centre et l’est du pays, et avec la bienveillance des populations locales, fermes isolées ou petits villages. Tous ces femmes et ces hommes luttant dignement vont être progressivement encadrés, organisés au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI, liées au gouvernement provisoire de la République française d’Alger) ou des Francs-Tireurs et Partisans français (FTPF, communistes), armés par des parachutages alliés.

Villelongue demeure aujourd’hui, avec son musée dans ce site impressionnant, le témoignage d’une époque où la liberté se gagnait par le courage et l’audace.

C’est après avoir présenté l’ouvrage réédité sur cette résistance locale, "Recueil de Témoignages sur les activités de Résistance des groupes Veny Tarn-Aveyron" que s’est terminé ce rappel d’une partie de l’histoire de la résistance de ces deux régions du Ségala.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Sauveterre-De-Rouergue

118000 €

Charmante maison de type 6 dans le centre de Sauveterre-de-Rouergue. C'est [...]

135000 €

Joliment placée à proximité de toutes les commodités et du centre-ville. [...]

78500 €

MAISON DE VILLAGE EN PIERRE DE 86M² HABITABLES AVEC COMBLES EN PARTIS AMENA[...]

Toutes les annonces immobilières de Sauveterre-De-Rouergue
Réagir