Chausseur de l’Aubrac et cordonnier en symbiose

Abonnés
  • Vincent Bréa et Frédéric Salé partagent la même philosophie du métier de chausseur.
    Vincent Bréa et Frédéric Salé partagent la même philosophie du métier de chausseur. DDM- GUY LABRO / DDM- GUY LABRO
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Vincent Bréa (cordonnier en la bastide) distribue les chaussures de Frédéric Salé, fabriquées à la main avec des produits de l’Aveyron à Saint-Côme-d’Olt. Les deux hommes sont sur la même longueur d’onde.

Tous les deux partagent la même philosophie du travail. Frédéric Salé s’est lancé dans la fabrication artisanale de chaussures et a créé sa marque Prod Aubrac. Ce dont Vincent Bréa, le cordonnier de la bastide (36, rue Pomairols, face à la place des Pères), a toujours rêvé de faire. Mais passer du rêve à la réalité est parfois difficile. Sauf… à s’appuyer sur quelqu’un, en l’occurrence Frédéric Salé. "Lorsque j’ai appris son initiative, je l’ai contacté", explique Vincent Bréa. Les deux hommes se sont rencontrés et le courant est aussitôt passé entre eux. "Je cherchais une vraie chaussure, garantie, qui ne soit pas que du jetable. Mais je n’avais pas la capacité de développer un projet personnel, car cela demande un investissement conséquent dans la production, mais aussi dans la gestion et dans la commercialisation", explique le cordonnier villefranchois, nouveau distributeur de Prod Aubrac. Une marque de chaussures qui arbore fièrement l’estampille "Produit fabriqué en Aveyron." Frédéric Salé insiste sur cette signature. "Les cuirs sont achetés dans le département, à la tannerie Arnal au Monastère-sous-Rodez", indique-t-il. Ensuite, le chausseur laisse parler ses doigts. "Tout est fait main."

Ses premières chaussures, il a commencé à les fabriquer à l’âge de 14 ans. Après un apprentissage dans des écoles à Jurançon et à Romans, la capitale de la chaussure, il a intégré diverses entreprises, évoluant vers des métiers de conception ou de suivi de la fabrication. Mais il lui manquait le contact avec la matière. "Je voulais retoucher le cuir." Aussi, il est revenu aux origines du métier en ouvrant un atelier boutique à Saint-Côme-d’Olt, aux portes de l’Aubrac, région dont il est tombé amoureux. De là, il monte un réseau de commercialisation en sélectionnant ses distributeurs.

"C’est quelqu’un qui connaît le métier", loue Vincent Bréa, retenu donc par Frédéric Salé pour distribuer ses chaussures sur Villefranche. "Je suis très content de suivre son aventure", répète-t-il. Et d’insister sur la valeur de la démarche. " C’est une autre philosophie que le jetable, avec une reconnaissance de l’objet et du travail que sa fabrication représente. Nous sommes dans une action citoyenne, écoresponsable et un circuit court. Sur le présentoir figure même la photo du fabricant."

Pour bien mettre en valeur les chaussures Prod Aubrac (uniquement des modèles hommes), Vincent Bréa a décidé de rénover sa cordonnerie avec des travaux prévus pour le début de l’année prochaine. Un nouvel écrin pour des perles.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

602 €

Proximité centre ville, beau T4 , 99.50 m² 1° étage. Cuisine ouverte sur pi[...]

324 €

A LOUER JOLI APPARTEMENT EN CENTRE VILLE - SEJOUR AVEC COIN CUISINE - 1 CHA[...]

620 €

Résidence neuve sécurisée "Le Clos Des Consuls", appartement T1bis de 32 m2[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir