La maison d’Aubin est le lieu idoine pour la mémoire

  • Les adhérents en assemblée générale.
    Les adhérents en assemblée générale. Repro CPA
Publié le

Les bénévoles de l’Anacr et la FNDIRP animent cette structure départementale dédiée à la Résistance, la Déportation et la Citoyenneté.

Nous sommes très impliqués dans la transmission de la mémoire auprès des jeunes générations", assurait Marie-Josée Augey, une des trois coprésidentes, avec Joël Causse et Roger Poux, de la Maison départementale de la mémoire Résistance, Déportation, Citoyenneté d’Aubin, qui s’est retrouvée dernièrement pour son assemblée générale. "Cette maison, a-t-elle poursuivi, est la partie active, la cheville ouvrière de notre engagement dans cette transmission de l’Histoire. C’est pour cette raison que, depuis 2005, la commission du Concours national de la Résistance et de la Déportation est rattachée à la maison d’Aubin. Nous intervenons à plusieurs niveaux. Tant au niveau de la préparation du concours, que de la participation au jury, jusqu’à la remise des prix avec implication financière pour cette manifestation gérée par l’Onac".

Passeurs de mémoire

En suivant, Marie-Josée Moysset, secrétaire de l’Association de la maison d’Aubin, a rappelé : "Notre maison fonctionne grâce à l’implication des bénévoles des deux associations partenaires, l’Anacr et la FNDIRP, qui se chargent d’assurer les permanences les mercredis, d’avril à fin novembre. Parmi ces visiteurs, plusieurs personnes à la recherche de documentations et des groupes scolaires que nous avons aidés dans la préparation du concours. Ceci en phase avec notre démarche de passeurs de mémoire qui est l’objectif essentiel de notre association".

"Nous avons également accueilli la préfète, Catherine Sarlandie de La Robertie, et le sous-préfet, Christian Robbe-Grillet, qui se sont montrés intéressés et nous ont adressé leurs félicitations pour notre action".

La préfète a même ajouté : "C’est un immense honneur et une grande fierté que de se trouver dans le sillage de Jean Moulin, qui a été préfet de l’Aveyron", en découvrant les panneaux consacrés au Conseil national de la Résistance (CNR).

En 2018, ce ne sont pas moins de 400 personnes qui ont franchi les portes de la Maison de la mémoire, dont 50 lors des Journées du Patrimoine.

Marie-Josée Moysset a détaillé toutes les actions 2018 : les expositions, la journée nationale de la Résistance du 27 mai ; les cérémonies du 10 août 1944, le concours de la Résistance…

Bilan très sain

Après la présentation par Christian Tornéro du bilan financier très sain, les participants à cette réunion ont ciblé plusieurs pistes pour l’animation de la Maison en 2019. La commission référentielle se réunira en début d’année pour travailler dessus.

La ville d’Aubin a été fortement remerciée pour son soutien et son premier adjoint, Yves Valls, a confié son "plaisir d’avoir participé à cette réunion".

Il a également félicité les bénévoles qui font vivre cette maison tout en ayant une pensée pour les pionniers de cette structure : Éliette Hervoin, Jean Rigal et Pierre Beffre. À l’issue de l’assemblée générale, le bureau restait inchangé.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Aubin

24800 €

Entre Decazeville et Firmi sur les hauteurs : Terrain constructible de 1745[...]

60850 €

A négocier Immeuble de rapport Situé sur l'Avenue Jules Cabrol à AUBIN, imm[...]

145500 €

Dans un cadre verdoyant au calme avec belle vue, maison T5, grand salon lum[...]

Toutes les annonces immobilières de Aubin
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?