Noël

Quand les santons de Provence crèchent à Rodez

  • Une riche collection.
    Une riche collection. JAT -
  • Une riche collection.
    Une riche collection. JAT -
Publié le / Modifié le S'abonner
La tradition des santons de Provence ne s’est pas perdue, même s’il est difficile d’en trouver dans le département. À Rodez, Joyes perpétue cette culture venue de la nuit des temps.

On se souvient encore de la magnifique crèche de Noël, installée à la Chapelle royale durant des années. Grands et petits s’émerveillaient devant cette installation réalisée avec passion par Michel Wurfel, qui a, aussi, crée un musée dédié aux santons (lire ci-dessous).

Certains particuliers collectionnent et mettent en scène, non seulement la traditionnelle crèche mais aussi des scènes de la vie quotidienne dans le Sud. Pour répondre à ces envies, la boutique Joyes (boulevard de Guizard) continue à perpétuer cette tradition.

Dans ses rayons, on trouve les personnages "historiques" de la crèche. Marie, les rois mages, le bœuf et l’âne, entourant sagement Jésus. Au-delà, des personnages originels, on retrouve bien évidemment les santons de Provence. Ceux qui ont fait la réputation du Sud de la France. Ils sont déclinés par thématiques. Au petit "matin du village provençal", des joueurs de cartes s’affrontent, dans un accent gorgé de soleil. Si l’on tend l’oreille, on pourrait presque déceler le chant des criquets et la célèbre phrase de "Marius, tu me fends le cœur " (triptyque d’après Marcel Pagnol).

Dans les "Souvenirs de cour d’école", on s’y croirait avec des enfants qui jouent à la marelle, couverts de fous rires. En plus des personnages, comme le facteur, la laitière, la poissonnière, le maître d’école, on trouve aussi des personnages comme des gitans (il existe tout un village), mais aussi des danseuses andalouses, des "gardians sur cheval"…

Pour agrémenter et mettre plus de vie, les villages de Provence font la part belle aux animaux (taureau, chevaux, canards, chiens…), mais également aux végétaux. Les notes florales du laurier, les oliviers centenaires de Palestine, les figuiers et les amandiers embaument l’air chaud du Sud…

Philippe et Florence André vendent quelque 250 personnages, "qui partent comme de petits pains", disent-ils. Et pour cause, la qualité de cette fabrication 100 % française est garantie par Escoffier Aubagne, l’un des plus réputés en Provence.

Pourtant, les personnages ne sont pas "donnés". "Il faut compter entre 7 € le santon traditionnel, simple et jusqu’à 200 € une grosse pièce comme la boulangerie", explique Philippe en montrant sa vitrine. Pour une crèche complète avec ses personnages religieux et classiques, il faudra débourser 200 € chez Joyes.

C’est le prix à mettre pour des objets artisanaux, fabriqués dans l’argile et peints à la main, avec une minutie extraordinaire.

Le village des automates est parti

On se souvient que Michel Wurfel avait créé le musée des automates et des santons à Sauclières (dans le Sud-Aveyron). Le Musée des Automates avait reproduit le village aveyronnais, avec ses habitants et ses différents corps de métiers, mettant en scène la vie rurale d’autrefois. Un spectacle permanent, véritable conservatoire des traditions populaires et domestiques sur 1 600 m2 avec plus de 500 santons et automates. Le village était entièrement animé (une rivière, fontaines, petit train, anciens métiers…). La fabrication des santons, d’automates, de lampes était bien sûr artisanale. Les santons de Michel Wurfel étaient vendus dans toute la France mais aussi à l’étranger (Japon, États-Unis).
Aujourd’hui, sa fille a repris le musée, mais elle a quitté l’Aveyron, pour un autre département. Il n’y a donc plus de sites, en Aveyron, où admirer ces belles animations à base d’argile. 
 

Salima Ouirni
L'immobilier à Rodez

650 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS AUCUN FRAIS D'AGENCE. Un sas d'entrée (avec[...]

375 €

Situé dans le quartier du Faubourg, à deux pas des commerces, venez visite[...]

450 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 2 pièces rénové à 2 minutes[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir