Ségala : économie et tourisme comme fers de lance

  • Jean-Eudes Le Meignen,le président de la communauté de communes.
    Jean-Eudes Le Meignen,le président de la communauté de communes. PaDS
Publié le

Jean-Eudes Le Meignen, président de la communauté de communes Aveyron, Bas Ségala, Viaur, revient sur les actions passées et à venir au sein du territoire.

Ce ne sont pas les seuls, bien entendu, mais ces deux-là donnent véritablement le rythme souhaité par la communauté de communes Aveyron, Bas Ségala, Viaur. Son président, Jean-Eudes Le Meignen, qui loue "le bon fonctionnement, la facilité de dialogues et les décisions prises dans la sérénité", a donc mis en avant l’économie et le tourisme comme fers de lance dans son bilan et, surtout, ses perspectives.

Pour le premier cité, c’est la concrétisation d’une réflexion menée afin de doper les zones sur l’axe de la RD911 jusqu’à Villefranche. "Nous avons là des secteurs à fort potentiel. De même qu’à La Salvetat-Peyralès où il existe également un territoire à développer. Notre mission est l’aide à l’immobilier d’entreprises. Cela a été le cas par exemple avec l’atelier-relais Cros Énergies à Rieupeyroux et nous poursuivons encore l’aménagement de ce lieu. L’année prochaine, place à la zone Talabosc, derrière l’entreprise Chalets Fabre, avec l’ouverture de six lots. Nous avons des demandes mais les ventes ne se feront que s’il existe des créations d’emplois et une valeur ajoutée pour le territoire." Sur ce plan-là, la directrice des services, Adeline Bosc, a mis en avant le fait que "le but n’est pas de vendre pour vendre".

Quant au tourisme, les élus ont pris le dossier à bras-le-corps. Ils ont ainsi décidé de réaliser différents travaux pour " soigner l’accueil de la clientèle ".

Un réseau de médiathèques pris en exemple

À La Bastide-l’Evêque, l’office de tourisme va être transféré sur la place du foirail où il sera couplé avec la médiathèque ; à Rieupeyroux, le local de la rue de L’Hom ne répond plus aux critères et les élus ont quelques pistes pour le déménagement. Enfin, le site d’accueil de La Salvetat-Peyralès sera entièrement rénové. "Le tourisme est un levier économique indéniable, a justifié le président. Nous avons des atouts chez nous avec notamment la vallée du Viaur, le plateau du Ségala pour les randonnées et un parc important d’hébergement. Sur ce dernier point, une action pédagogique sera réalisée en direction des hébergeurs sur le thème “comment se vendre !”."

Jean-Eudes Le Meignen a également insisté sur le réseau des médiathèques où un véhicule a été acheté afin de réaliser les navettes entre les huit sites du territoire. "Notre programme a été pris en exemple au niveau départemental. Nous avons là un réseau qui fonctionne très bien, grâce, entre autres, aux quatre salariés et aux huit bénévoles. La médiathèque-bibliothèque, forte de 23 000 documents, est une fonction à part entière en milieu rural. Nous avons également des idées pour développer des animations dans les écoles et pour nous rendre chez les personnes âgées avec des livres. Et, nous accompagnons également, à travers des subventions, le Conservatoire, le centre culturel, le cinéma et le festival Rencontres à la campagne."

Paulo Dos Santos
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?