Commerces : les jouets que les Aveyronnais trouveront au pied du sapin

Abonnés
  • Les petits Aveyronnais admirent les jouets que le père Noël pourrait leur apporter le soir de Noël.
    Les petits Aveyronnais admirent les jouets que le père Noël pourrait leur apporter le soir de Noël. JAT / JAT
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le passage du père Noël est attendu dans la nuit de lundi à mardi prochain. En attendant de déposer les cadeaux au pied de chaque sapin, le célèbre barbu au manteau rouge s’affaire dans son atelier du Pôle Nord pour trouver les derniers jeux  et jouets à la mode.

Le moment tant attendu de cette fin d’année approche. Dans cinq jours, les enfants qui trépignent d’impatience découvriront les cadeaux déposés par le père Noël au pied du sapin. À l’abri des regards, lui et ses petits lutins s’activent dans leur atelier du Pôle Nord à respecter à la lettre les consignes envoyées sous forme de liste par les enfants du monde entier. Petit tour d’horizon des jeux et jouets que les petits Aveyronnais ont demandé cette année.
La licorne vraie star de Noël
Qui a dit que les enfants manquaient d’imagination ? Sûrement pas le père Noël. En lisant les millions de lettres reçues cette année, ce dernier aura sûrement remarqué que la tendance 2018 mène tout droit vers… une licorne. La créature légendaire à corne, qui séduit déjà les grands enfants, fait son effet auprès des plus jeunes. Que ce soit sous la forme d’une attendrissante peluche ou d’une poupée interactive virant dans le trash. Comme peuvent le proposer les Poopsie, connues pour fabriquer des crottes multicolores.

L’œuf surprise réservé aux filles

Cette passion pour les animaux imaginaires n’éclipse pas le succès d’autres jouets plus traditionnels. À l’instar des poupées, qui prennent toutefois une forme plus moderne. Semblable en apparence à un gros œuf Kinder, la folie Lol a de grandes chances de trouver sa place au pied de nombreux sapins. Principal attrait pour les filles qui auront droit à ce cadeau, ne pas savoir ce que contient la boîte. Seule certitude, la joie de recevoir une poupée supplémentaire, accompagnée d’une panoplie de six accessoires détonants.

Les toupies de combat renversantes

Les cours de récréation risquent de tourner en rond une fois les vacances de Noël achevées ? La raison ? Le succès grandissant des Beyblade. Ces toupies de combat, remises au goût du jour, peuvent être utilisées dans un espace libre ou dans un support créé à cet effet. Elles symbolisent, à merveille, le lien entre modernité et traditionalisme dans l’univers inépuisable du jouet.

Les grandes sagas revisitées

Les temps changent, les goûts évoluent mais certains jeux ne se démodent pas, malgré les générations. Le père Noël devrait sûrement déposer nombre de boîtes Playmobil et autres Lego. Seule différence notable, le souci de s’adapter à la demande et de se rapprocher des sagas qui fascinent les enfants. À côté des policiers, pompiers et ambulanciers, Star Wars et bien d’autres ont su se faire une place. Preuve de cet engouement, le château de Poudlard issu de l’univers du célèbre sorcier Harry Potter, désiré par beaucoup et qui risque fort de ne pas être au pied de tous les sapins cette année.

Le jeu de société  « made in Aveyron »

Succès inattendu de cette fin d’année, le jeu de stratégie créé et fabriqué en Aveyron, Les brebis et les loups. Proposé par la société Braley, le projet, qui reprend le principe du jeu de l’oie, se vend comme des petits pains. 
En phase avec une thématique très locale, il pourrait détrôner cet hiver les célèbres Monopoly, Scrabble et autres jeux de société plus ou moins connus.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir