Rodez : match au sommet pour finir au sommet

Abonnés
  • En l’absence de David et Caddy, co-meilleurs buteurs du Raf en championnat (quatre buts), Khaled Ayari sera chargé de tenter de faire trembler les filets de Laval.
    En l’absence de David et Caddy, co-meilleurs buteurs du Raf en championnat (quatre buts), Khaled Ayari sera chargé de tenter de faire trembler les filets de Laval. Jean-Louis Bories
Publié le

Troisième du classement, Rodez accueille Laval, deuxième, ce jeudi soir (20 h 30), avec pour objectif de finir 2018 sur une bonne note.

Conclure, cette saison encore, l’année par un succès, une issue obligatoire pour pouvoir s’adjuger une nouvelle fois le titre honorifique de champion d’automne, à condition cependant de bénéficier de résultats favorables par ailleurs : voilà ce que le Raf va tenter de faire ce soir (20 h 30) face à Laval, lors de ce "match au sommet", ainsi qu’Ugo Bonnet l’a décrit. Un contexte particulier qui a offert "les bons ingrédients" pour préparer cette rencontre à Grégory Ursule, en charge des séances d’entraînement cette semaine en l’absence de Laurent Peyrelade, présent à Clairefontaine dans le cadre de la formation au BEPF (brevet d’entraîneur professionnel de football) et qui devait rentrer à Rodez hier soir.

"Les joueurs sont concentrés, c’est une belle affiche", a confié le manager général, contraint de rectifier légèrement le tir par rapport à ce qu’il avait prévu.

"On avait travaillé sur le système qu’ils (les Lavallois, NDLR) utilisaient jusqu’à présent mais ils en ont mis un autre en place face à Tours (jeudi dernier, succès 1-0 à domicile). On s’est adaptés et demain (aujourd’hui), on aura les armes pour contrer les deux", a-t-il expliqué hier, en conférence de presse, avant d’ajouter : "Après, la meilleure arme, c’est de se concentrer sur soi-même".

Face à cette formation que leur manager a décrite comme "très performante chez elle mais moins à l’extérieur, très expérimentée et composée de joueurs ayant de beaux CV", les Ruthénois, qui ont pu préserver un peu de fraîcheur physique du fait du report (pour cause de terrain impraticable) de leur rencontre à Drancy, prévue vendredi dernier, n’auront pas la tâche facile, eux qui auront dans un coin de la tête pour idée de se racheter de leur élimination peu glorieuse en Coupe de France, à Sète, il y a une dizaine de jours (2-0).

"Il va falloir que l’on défende bien, que l’on s’asseye sur notre bloc défensif, ce que l’on fait bien, et que l’on insiste sur la projection rapide en attaque, a conclu Ursule. Il faut se méfier de Laval mais ça reste un match de foot et on aura à cœur de montrer nos valeurs devant notre public."

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Romain Gruffaz
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?