Fêtes et festivals

Soft'R festival : Les Négresses Vertes et Miossec annoncés

  • Les Négresses Vertes.
    Les Négresses Vertes. Repro CP -
Publié le / Modifié le S'abonner
La programmation de la 10e édition de Soft'R prend forme avec les Ogres de Barback, Les Négresses Vertes et Miossec !

La suite de la programmation du Soft’R Festival suit son court et promet un rendez-vous immanquable : Les Négresses Vertes font leur grand retour et seront à l’affiche de cette 10e édition le samedi 18 mai au côté des Ogres de Barback déjà annoncé le vendredi 17 mai. Miossec rejoint également la programmation du samedi à Sauveterre-de-Rouergue.

En pleine effervescence du rock alternatif, en 1988, parait l'album "Mlah" des Négresses Vertes. Il s’ouvre sur "La valse à l‘accordéon" suivi du fameux "Zobi la mouche", manifeste post punk du groupe et de "Voilà l’été". Plus tard viendront les titres " Sous le soleil de bodega ", " Face à la mer " et bien d ‘autres… La tribu charismatique et tapageuse se forme dans le Paris populaire des années 80, passe par le cabaret équestre Zingaro, le punk, la musique gitane. Ils donneront naissance aux Négresses Vertes qui restent à ce jour un de nos représentants les plus emblématiques à l’étranger. La disparition tragique du chanteur Helno en 1993 marque un tournant dans l'histoire du groupe. Ils se relèveront et continueront à produire de nouveaux albums, explorant des univers musicaux en collaborant avec Massive Attack pour le superbe remix de Face à la Mer, ou Howie B avec l’excellent album Trabendo. Ils continueront à jouer à travers le monde jusqu'à la séparation du groupe en 2001. Ceux qui ont assisté à leurs concerts se souviennent encore de la fusion musicale pleine d’énergie et d‘humanité qui se dégageait de leur spectacle,

Christophe Miossec est devenu au fil du temps un artiste indispensable dans le paysage musical français.Ses textes sincères et ses concerts généreux rendent compte d'une personnalité à fleur de peau, entière et exigeante. Ce breton admirateur de Jacques Brel, quivénère Alain Bashung, et qui reconnaît que Gérard Manset n’est pas caricatural car ilva au fond de sa musique, se définit comme un « chansonneur », qui murmure parfois comme Chet Baker. "Boire", son premier album l'a fait connaitre en 1995, porté par « Non non non non (Je ne suis pas saoul) » et « Regarde un peu la France ». 9 albums plus tard et près de 25 ans de scènes après, le plaisir de le retrouver le 18 mai à Sauveterre de Rouergue sera grand ! "Les Rescapés", son dernier album qu'il présentera, vient après quatre années de tournée. Passée par des guinguettes, des granges, un vignoble, un musée.Cette dynamique habite "Les Rescapés" qui compte trois morceaux sur le frisson de la scène, le banal et le divin de la tournée. « Pour tous les territoires parcourus, pour ceux où on ne vient plus,ceux où on ne passe pas. Pour la géographie du désespoir et celle de la joie, pour la beauté, pour le geste et pour la façon dont elle se manifeste » chante Miossec sur le titre "Pour".

L'immobilier à Sauveterre-De-Rouergue

30000 €

Proche de Sauveterre de Rouergue: un des plus beaux villages de France, trè[...]

122000 €

Sauveterre de Rouergue, village touristique classé, l'un des plus beaux de [...]

68000 €

Sauveterre de Rouergue, un des plus beaux villages de France, avec une plac[...]

Toutes les annonces immobilières de Sauveterre-De-Rouergue
Réagir