Decazeville : tarifs, transports et compétences au menu des élus

  • Le conseil communautaire s’est montré très consensuel.
    Le conseil communautaire s’est montré très consensuel. DR / DR
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Les élus communautaires se sont réunis pour la dernière fois de l’année, rendez-vous est pris pour la prochaine séance fixée au jeudi 10 janvier.

C’est face à un "comité d’accueil" (lire ci-dessous) composé des adhérents de l’Adeba (Association pour la défense de l’environnement du Bassin et alentours) que les élus ont franchi les portes d’un conseil communautaire où le consensus a été de mise sur la majorité des dossiers.

À l’évocation des tarifs du TUB par Michèle Couderc, en charge des transports et de la mobilité, qui resteront inchangés en 2019, Jean-Pierre Vaur s’est positionné en faveur de la gratuité de ce service. "Aujourd’hui, l’usage des transports en commun est en pleine évolution, et même si le coût payé par les usagers est faible, la gratuité de ce service serait un signal fort pour réduire l’usage de la voiture particulière." D’autres voix, en particulier celle de Francis Cayron, le maire de Boisse-Penchot, se sont fait entendre pour réclamer "l’extension du réseau couvert par le TUB". S’il donne son feu vert sur ce dernier point, "nous sommes d’accord pour mener une réflexion en vue d’étoffer les circuits du TUB", explique André Martinez, le président de Decazeville communauté, qui se pose en défenseur d’une "utilisation payante du TUB en veillant à maintenir des tarifs réduits". Sur les tarifs de l’eau et de l’assainissement, pour 2019, "la phase d’harmonisation en cours depuis le rapprochement des intercommunalités du Bassin et de la vallée du Lot se poursuit, souligne Jean-Pierre Ladrech, le vice-président, cela se traduit par de légères hausses, ou baisses, de tarifs avec la volonté de mettre tous les abonnés de Decazeville communauté sur un même pied d’égalité dès 2020".

"Le tourisme ne se découpe pas comme un saucisson"

Enfin, la restitution de compétences touristiques de Decazeville communauté vers les communes concernées se traduit par la rétrocession de la gestion des aires de camping-cars de Bouillac et Boisse-Penchot à ces deux communes, ainsi que celle des Relais information tourisme situés sur la côte des Estaques et à Almont-les-Junies est adoptée.

Et ce malgré les réserves du Bouillacois Jean-Paul Ginestet qui déplore cette mesure : "le tourisme est une entité qui ne se découpe pas en tranches comme un saucisson".

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

299500 €

A VENDRE DECAZEVILLE-Nichée dans la nature,Maison de caractère rénovée avec[...]

45000 €

A VENDRE- Appartement T2 avec terrasse, cave et parking.Dans résidence calm[...]

90000 €

Decazeville : Venez découvrir cette maison T3 nichée au coeur de ville, sur[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir